Vous avez peut-être entendu ma chronique toute savonnée ce matin sur France Bleu Pays d'Auvergne, auprès des charmantes Lucie et Nathalie de "La Vie en Bleu"... Sinon, vous la trouverez par ici.

Nous sommes bavardes et le temps pressait, alors je vous transcris ici le texte complet de ma présentation du Vitaliseur de Marion, un beau complément à sa batterie de cuisine, qui tendra à remplacer peu à peu vos casseroles fatiguées...

vitaliseur

"Aujourd’hui nous allons parler vapeur saine et salutaire car j’ai testé pour vous Le Vitaliseur de Marion, cette marmite géante à étage que certains de vos amis bio convaincus arborent dans leur cuisine comme un trophée de chasse au topinambour…

Bon d’ailleurs mon homme, quand il a vu arriver la bête, il a pris peur... De par la taille et de par surtout la fonction de ce vitaliseur : cuire des légumes encore et toujours plus de légumes, qui envahissent de plus en plus notre maison.

Enfin, trêve de plaisanteries, revenons à nos oignons : le vitaliseur de marion apparaît toujours au détour des conversations avec les naturopathes, diététiciens et autres fondus d'une alimentation alternative et engagée, ou lors des conférences du professeur Joyeux et de sa chère et tendre Christelle Bouguet Joyeux.

Sinon, j’admets que vous ayez pu passer entre les gouttes (de vapeur condensée évidemment).

Il n’empêche que cela fait 32 ans que le vitaliseur se vend et que sa réputation se construit par le bouche à oreille.

 A quoi cela ressemble-t-il donc ?

Ben à vrai dire,  quand on le voit en photo, il ressemble à un banal couscoussier… En version luxe, c’est sûr, en acier chirurgical, avec un beau couvercle bien bombé, un joli bouddha gravé et des poignée simples et épurées…

Il est composé de trois pièces : 1 grande cuve, 1 panier percé de grands trous, et d’un couvercle rebondi.

Sa créatrice, Marion Kaplan est une bio-nutritionniste qui s’intéresse à l’énergétique, aux ondes de formes et à la physique quantique.

Elève assidue de la douce et savante docteur Catherine Kousmine, dont je parlais dans des chroniques précédentes et dans des billets très anciens, Marion Kaplan a décidé de faire plus que de la bio-nutrition, et a inventé avec André Cocard en 1985 un outil pour faire de la cuisson à la vapeur douce.

Apparemment ils ont testé, calculé, utilisé le nombre d’or pour trouver la bonne courbure de couvercle, le bon espacement des trous pour que leur marmite devienne magique.

Remarquez, à 249 Euros, elle a intérêt à se révéler un peu magique…

 

Alors qu’est-ce qu’il apporte de plus qu’un banal couscoussier?

 Une Vapeur douce : la vapeur s’auto-régule à 95° et le couvercle se soulève un peu pendant la cuisson pour laisser échapper le surplus de chaleur. Les aliments cuisent parfaitement à bonne température qui permet la préservation des qualités gustatives, des nutriments et vitamines. Mais bon, je ne peux pas vous promettre que le couscoussier fournisse une vapeur plus chaude que 100°… Je crois que tout est question de pression et que dans le couscoussier, la pression n’est pas plus haute.

 Le Couvercle arrondi empêche l’eau condensée de retomber sur les aliments. Elle ruisselle le long des bords du vitaliseur pour rejoindre le fond de la cuve avec les pesticides et autres toxines. Mais le vitaliseur n’est pas non plus une machine à fabriquer du bio, ne rêvons pas !

 La Cuisson est plus rapide que dans l’eau bouillante

 

Les goûts ne se mélangent pas. On peut faire cuire plusieurs aliments dans le vitaliseur à la fois.

Alors je confirme, tout cela est vrai et il est vrai aussi que mes carottes, navets, et rutabagas cuits ensemble étaient savoureux et n’avaient pas perdu de leur éclat.

J’étais déjà une adepte du couscoussier pour cuire à la vapeur, aussi ma surprise n’est pas si énorme. Mais tout de même, j’ai bien l’impression que mes légumes tournent plus vite au vert jaunâtre ou à l’orange fané dans les paniers de mon couscoussier non homologué.

 Le vitaliseur de Marion est surtout une révolution pour ceux qui se sont habitués au siècle passé à cuisiner tout à la cocotte minute, et là évidemment la différence est flagrante et le bénéfice santé à utiliser cette vapeur douce est énorme. De même par rapport à ceux qui se sont habitués au cuiseur vapeur tout plastique fabriqué on ne sait où.

Ce bel outil est fabriqué au Portugal dans une entreprise familiale et les finitions sont faites en France à Toulon, quasi à la demande avec amour et précision.

Je le recommande parce que son achat et sa prise en main implique en même temps une prise de conscience plus complète de son alimentation

Mais nous en reparlerons plus en détail mercredi !

Retrouvez-moi mercredi 10h37 pour une nouvelle chronique "Manger Autrement" sur France Bleu Pays d'Auvergne comme tous les lundis, mercredis et vendredis.

Et les mardis et jeudis, c'est avec Johanna Presneau que vous mangerez tout aussi différemment!

Le vitaliseur de Marion s'achète sur le site dédié, en version petite famille, Petit Robinson à 159 euros, ou en version famille nombreuse, remasterisé avec de jolis contenants pour cuire plusieures préparations à la fois de façon encore plus esthétique et pratique.