Superblender à la rescousse de super tout le monde, chronique "Manger Autrement" sur France Bleu du 30 octobre et du 1er novembre, avec les super Nathalie Crombe et Lucie Agosthino.

 Merci à Karen Chevallier de Cuisinesaine.fr et à Esterelle Payani pour leur expertise et leurs explications détaillées.

Aujourd’hui,  je vais vous donner l’irrésistible envie de vous offrir non pas un banal blender, tellement années 2000, mais un superblender, tellement en avance sur son époque qu’il est déjà années 2020.

Et oui, il est en avance sur son époque parce que faire tout soi même, moins cher, bio,  et en 2 minutes, ce sera toujours ultra moderne.

Retenez bien ces arguments lorsque vous ajouterez cet article sur votre liste de Noël.

superblender

Le superblender vous ouvre le champs des possibles grâce à son incomparable souplesse : Oui, il a une vitesse de rotation de dingue, jusqu’à 37 000 tours minutes (alors que le blender millésime 2000 va jusqu’à 10 ou 12 milles tours minute, une pécadille), ce qui lui permet de « pulvériser » littéralement les ingrédients durs. Et il peut aussi aller beaucoup plus lentement que le blender traditionnel grâce à son sélectionneur de vitesse, et donc préserver de façon beaucoup plus subtile les aliments…

A l’origine, il y avait le VITAMIX, le superblender américain, conçu en 1937 et toujours à la pointe, ultra résistant, garantie 7 ans, muni de 10 vitesses... Mais la qualité a un prix : 600 euros pour le modèle de base… 900 euros pour un plus silencieux et perfectionné.

Depuis, sont apparus les superblenders d'Omniblend, de Lacor, de Kitchenaid également.  Tellement joli, mais à 900 euros tout de même.

Personnellement, pour tester les recettes, voir mes réels besoins, j’ai craqué pour un mixeur blender Biochef Haute Performance, sur les conseils de Karen Chevallier, cuisinesaine.fr, qui ne tourne qu’à 30 000 tours minutes mais qui ne coûte que 150 euros, si vous voyez ce que je veux dire…

Attention, posez-vous aussi la question de la quantité que vous souhaiterez mixer ! Il existe aussi des mini superblender, aux gobelets à emmener avec soi sitôt mixés…

Ce peut être un bon complément et un bien meilleur investissement que les robots bébés par exemple, avis aux futures mamans…

 Et que peut-on faire avec un superblender ?

Des soupes ultra lisses, onctueuses et crémeuses...

Des smoothies qui ne laissent pas de fils entre les dents

Des laits végétaux sans filtration supplémentaire : et là, si on est adepte de ces laits, on rentabilise vite fait son superblender : s’il faut 70 g de noisettes pour 1 Litre d’eau et donc de lait végétal, à 25 euros le kilo… ça nous fait le litre de lait de noisette à 1,5 euros contre 3,5 à 4,5 dans le commerce… On rentabilise vite fait!

Des purées de noisettes, d'amandes, des tartinades…

De la glace pilée

Des glaces minutes (c'est ce qui m'a donné le coup de grâce pour craquer!)

Du sucre glace

Magique je vous dis !

 

Deux ou trois recettes au superblender,

Des recettes extraites du super livre de la super Estelle Payany, aux supers éditions La Plage

L’ultra gourmand, délectable frappuccino

La vivifiante soupe crue mais chaude de carottes à l’orange et curry

La glace minute aux fruits rouges

 

On commence ultrafacile avec le Frappuccino.

Comme un chocolat glacé, monstrueusement gourmand et ultrasain.

frappuccino

300ml de lait végétal

15 grains de café

2 carrés de chocolat à 70 % ou plus de cacao

1 datte

1 peu d’extrait de vanille

6 glaçons

Mixez 45 secondes en augmentant progressivement la vitesse, dégustez en dévorant un bon livre.

 

La soupe de carotte au jus d’orange et curry :

soupecarotteorange

Pour 2 bols : 200 g de carottes épluchées

100 ml de jus d’orange pressé

100 ml de bouillon de légumes

½ c à café de curry ou garam masala

du sel.

Vous mettez tout dans le blender et vous mixez plus ou moins longtemps pour avoir une soupe chaude (3 minutes en faisant des petites pauses...) Attention, n'abusez pas des épices, leur pouvoir est décuplé par l'effet frottement du blender!

 

La glace aux fruits rouges sans sucre :

140 g de banane coupée en morceaux et surgelée, 2 yaourts natures, 250 g de fruits rouges surgelés.

On mixe à vitesse moyenne et on termine avec un petit turbo.

Alors franchement, la texture est top, mais j'ai rajouté un peu de sirop d'agave pour contrebalancer l'acidité très prononcée des framboises... 

Beaucoup d’autres encore dans le livre d’Estérelle Payany aux éditions La Plage : « Superblender »