Déformation de maman superstar… Quand je pense galette, ça part tout de suite en live, version Henri Dès et Chantal Goya qui auraient avalé un petit escargot trempé dans l’huile. En clair, devant l’ordi, je chantonne à tu tête (mais pas trop fort, pour pas réveiller ma fille qui dort à côté) :

« J’aime la galette, de betteraves et d’courgettes !

Quand elle est bien faite, avec des œufs dedans !

Tralalalalalalalalère, Tralalalalalalalala….. »

La suite s’il y a un bis unanime.

Ouai, ben ça sent la nécessité de sortir de notre petite bulle à deux, parce que c’est elle qui va finir par me déteindre dessus et que je commence à faire des rêves bizarres dans lesquelles je dois reprendre toute ma scolarité à partir de la sixième. L’angoisse !

Alors oui, c’est que du bonheur, s’occuper de ma crevette, et puis cuisiner pour mon petit mari chéri qui rentre du travail, engoncée dans mon petit tablier à noeud, mais là, je crois que nous sommes bien mûres l’une et l’autre pour la séparation prochaine parce que :

« je tourne en rond,

j’arrête pas de me chanter des chansons complètement bidons…. »

Enfin, passons sur l’épisode desperate housewife et venons en aux galettes ! Les légumes, y’a que ça de vrai ! Mais pour manger des légumes dans la joie et l’allégresse, faut voir à varier les plaisirs et là, ça se corse. Alors je me lance de plus en plus sans filets en partant du principe que si la base est bonne, y a pas de raison que le résultat soit en dessous… Et puis chez les bios, il existe plein de galettes de légumes et de céréales, pourquoi pas essayer d’en faire des versions homemade. Surtout que depuis que je me suis offert une moulinette, je me sens pousser des ailes : tout est raper illico presto et ça me fait les abdos. J’adôôôre !

La photo de mon œuvre est très moche, je l’avoue, mais dans l’assiette ! Ces couleurs chamarrées explosent devant nos yeux émerveillés. C’est dit, ne soyons pas timorée ma fille ! J’en avais fait huit pour avoir des restes, et elles ont toutes disparues le soir même. Avec quelques pâtes par exemple, et de la salade, ça fait un bon repas végétarien plein de vitamines et de bonnes choses.

Pour huit petites galettes (pour 2 ou 3)HPIM3471

1 demi-betterave rouge crue

1 carotte moyenne

1 petite courgette

1 œuf

1 coulée de tamari (ou de sauce soja)

1 c. à soupe de graines de lin

2 c. à soupe de farine de pois-chiche

sel et poivre

On râpe tout gaiement à la moulinette, on ajoute les graines, la farine, l’œuf légèrement battu puis on assaisonne avec le tamari, le sel et le poivre.

Voilà ! ça c ‘est de l’express.

On sort ensuite la poêle, un bon coup d’huile d’olive ou de tournesol, on laisse bien chauffer à feu vif (l’huile doit paraître encore plus liquide). On baisse alors le feu à moyen et on s’empare d’une cuillère à soupe qu’on remplit bien de mélange. Vient alors l’opération compliquée : le formage de galette ! Déposez la cuillérée dans la poêle et aplatissez (mais pas trop) en formant un cercle. C’est quand même pas ultra dur, non ?

Laissez cuire 2 à 3 minutes puis retournez délicatement et laissez cuire à nouveau 3 minutes.

C’est prêt ! Et vive les légumes