J’adôôôôre enregistrer mes émissions de radio ! Je rencontre toujours des gens passionnants, ouverts, inventifs, amoureux du bon, amoureux du beau, de la terre et du plaisir.

Lundi dernier, rencontre avec Sigolène Morichau-Beauchant, créatrice avec son mari des arômes naturels Brum’. Son interview sera diffusée sur RCF vendredi prochain (18 novembre) à 19h30, samedi 19 à 8h40 et dimanche 20 à 11h30… Pas de panique : je vous le redirai en temps et en heure, si ce n’est ici-même, en tout cas sur ma page !

                J’avais craqué sur le packaging, à la fois joli et sobre, écolo et moderne (tout comme moi quoi !)… Et comme Sigolène ne se promène jamais sans un ou deux Brum’s dans sa poche, j’ai enfin pu tester, la coriandre fraîche, le poivre noir et le pamplemousse.

                Qu’en dire ? Un pschitt de poivre noir sur un tournedos de bœuf juste parsemé de fleur de sel et c’est tout un poème : c’est l’odeur et la saveur du poivre juste écrasé, sans la note piquante que l’on a avec le poivre déjà moulu. Ça enivre mais ne prend pas à la gorge, c’est floral et surprenant : le poivre dans toute sa noblesse. Vraiment.

                Un pschitt de pamplemousse dans un yaourt nature et c’est la pulpe du fruit gorgée de jus qui éclate en bouche. Sans les colorants artificiels, l’amidon superflu et les conservateurs que l’on trouve généralement dans les yaourts aux fruits…

                Et avec le Brum’ Coriandre ? J’ai d’abord improvisé un couscous de légumes avec ce que j’avais dans mon frigo, puis un pschitt pour sublimer mon plat (si tant est que l’on peut sublimer une carotte et un navet… Enfin pas n’importe quel navet et n’importe quelle carotte : ceux du « Potager de Bélime », cultivés en bio, avec amour et patience). Décollage immédiat pour les Milles et une Nuits !

 

Pour 6 personnesP1010704

 

600 g de carottes

500 g de navets

200 g de pois chiches

50 g de raisins secs

2 cubes de bouillon de poule

Des queues de persil

2 c/ à café de ras el hanout

Piment doux à bon escient.

50 cl de couscous moyen

50 cl d’eau

Sel/poivre

Huile d’olive

Brum’ coriandre fraîche

 

La veille, mettez à tremper les pois chiche dans de l’eau froide.

Le jour même, rincez-les, versez-les dans une casserole puis recouvrez d’eau froide et mettez à cuire une bonne heure en ne salant qu’à la fin pour que les pois-chiche soient tendres à cœur.

Dans une casserole un brin plus grande, mettez deux litres d’eau et les bouillons cubes, salez au gros sel, ajoutez les queues de persil et les épices. Portez à ébullition sur feu vif.

Aux légumes maintenant : pendant que les saveurs se mêlent dans la marmite, lavez et épluchez navets et carottes puis taillez-les en gros bâtonnets. Jetez-les (avec douceur quand-même !) dans le bouillon avec les raisins secs, pour vingt minutes de cuisson.

Préparez le couscous en versant sur la semoule huilée généreusement et salée, la même quantité d’eau bouillante. Remuez à la fourchette et laissez pauser 5 minutes à l’ombre d’un couvercle.

 

Au moment de servir, Brumez de coriandre et dégustez.

 

Une remarque : la pulvérisation est très centrée, il est plus facile d’en diffuser dans le plat des légumes avant de dresser les assiettes, pour que l’arôme imprègne uniformément le contenu.