Dites-donc… Je viens de faire un tour dans mes archives de photos et je viens de réaliser un truc : je ne vous ai jamais parlé de mon plat express préféré, celui qui prend 2 minutes montre en main, fait toujours un effet bœuf et me déculpabilise en même temps : my wonderful daâl pour quand t’as… vraiment la dalle.

Paraîtrait qu’il faut pas trop manger de viande le soir. Moi je veux bien… « C’est plus sain », qu’on nous dit…«Ton corps te remercieras », Moi je me dis qu’il vaudrait mieux surtout ne pas en rajouter encore à mon pauvre petit foie déjà suffisamment titillé par les molécules d’éthanol. Alors j’essaie un peu de remplacer les protéines animales de temps en temps. Les lentilles, c’est le top pour cela : bourrées de bonnes choses, de protéines, de calcium, de fer…


La lentille verte apporte 4 fois plus de fibres que le riz, les pâtes ou les pommes de terre.
Elle est plus digestible que le haricot par sa plus faible quantité de cellulose.
Riche en vitamines B1, B2, B6, elle contient 3 fois plus de calcium que les céréales et 7 fois plus de fer que les épinards. Certains nutritionnistes affirment même que la consommation de légumes secs, dont la lentille, concourt à la baisse du taux de cholestérol
(source : saveurs du monde.net)

Pareil pour la lentille corail et elle cuit bien plus vite. Ce daâl, plat de base indien par excellence est une pure merveille. J’en mangerais par quintaux sur la tête d’un pouilleux. Tel que, avec un peu de salade verte parsemée de noix de cajou hâchées par exemple. Voilà un super moyen de se passer de viande alors que tu crèves la dalle et que tu veux te la jouer sain (…comme Beckam) (NDLR :allusion vaseuse au film « Joue-la comme Beckam » où l’on voit une famille indienne… D’où un certain ressort comique, en parlant de daâl. La rédaction présente par avance ses excuses à ses lecteurs.) ou que la crise ne te pemet pas de te payer un steack tous les soirs, …comme Beckam (c’est nul, mais je n’ai pas pu m’en empêcher… Le surmenage de la femme au foyer sûrement.)

Pour 4 personnes (grand maximum)HPIM2223

200 g de lentilles corail

40 cl d’eau

1 c. à soupe d’huile de tournesol

1 c. à café de cumin

1 c. à café de coriandre en poudre

1 piment oiseau ou du piment en poudre

1 c. à café de gingembre frais râpé, ou en poudre

du sel à convenance

Commencez par laver vos lentilles sous un filet d’eau. Faites chauffer l’huile dans une casserole assez grande pour y faire cuire votre daâl. Ajoutez vos épices (pas le sel) dans cette huile chaude pour qu’elles dégagent leurs grisantes effluves. Remuez une minute et versez vos lentilles. Recouvrez avec l’eau mesurée. Chapeautez tout cela et laissez cuire 15 à 20 minutes à feu doux en remuant de temps en temps. Salez alors et allongez avec un peu d’eau selon la consistance désirée.

Dégustez bien chaud et pensez à la vache qui a échappé au couteau ce soir grâce à vous et qui paisse tranquillement dans son champs.

Faites de beaux rêves.