... Et donc, comme j'ai le temps maintenant (confère le message précédent...), je peux dire oui à des invitations gourmandes!...

J'étais conviée aujourd'hui à la présentation du premier carnet de recettes de Cyrille Zen, dans son Bistrot à Montpeyroux. Alors le Bistrot Zen, je vous en avais parlé à son ouverture en mai 2014 (dans le billet que j'ai retrouvé pour vous), l'équipe et la formule n'ont pas changés, ce qui est très bon signe et prouve une vraie cohésion et une ligne directrice forte en coulisses. Clément Colombier, l'ancien second de Cyrille à la Bergerie oeuvre toujours très discrètement en cuisine, mais avec justesse et sincérité. Je vous laisse donc aller fouiner dans mes archives pour plus de détails sur cet établissement (en attendant un passage à la Bergerie de Sarpoil... Avis à mon Homme, si par le plus grand des hasards, il lit ces lignes... On peut toujours rêver) et écouter l'interview de Cyrille Zen que j'avais enregistrée pour RCF Puy de Dôme. 

czen_bistrot_2016-1_15

czen_bistrot_2016-19_17

Crédit photo: Ludovic Combe

Revenons à nos moutons. Cyrille Zen a donc mitonné avec son équipe un carnet de recettes "Inspirations Bistrot", qu'il veut le premier d'une longue série, produite par sa toute nouvelle maison d'édition "Cyrille Zen Editions". Et lorsque le chef parle de son bébé et de cette nouvelle aventure éditoriale, on le sent réjoui et impatient de lui donner une suite. 

Pour ce qui est de ce premier chapitre, je trouve qu'il est très réussi. D'abord les photos de Ludovic Combe sont comme toujours à tomber, d'une finesse et d'une intemporalité à toute épreuve. Elles éclairent magistralement le travail de Cyrille et mettent en valeur chacun des produits choisis. 

Ensuite, le contenu de ce carnet est beaucoup plus dense qu'il n'y parait.

On reste sur des recettes assez simples (plus ou moins, on ne va pas ce mentir!), des plats canailles dont Cyrille nous rappelle les bases, comme la blanquette de veau, le baba au rhum, les oeufs cocottes cèpes et foie gras...

ou auxquels plus souvent, il s'amuse à ajouter une pointe très personnelle, à travers des épices ou des variations gourmandes, comme pour ces maquereaux en marinade aigre-douce, son riz au lait monté à la chantilly, ces choux pralinés réhaussés par un crumble craquant au speculoos... De quoi facilement faire regretter ses nouvelles règles alimentaires, moi je vous le dis!

Parce que oui, comme on parle Bistrot et plats canaille, il y a du beurre, de la crème et de la farine. Mais pas tant que ça, en fait. Cyrille Zen donne une grande importance au végétal.  Et pour les intolérants, restent quand même dans ce carnet, des techniques universelles pour la cuisson des viandes par exemple, à essayer sans avoir mauvaise conscience: la côte de cochon marinée et cuite lentement en basse température ou la volaille cuite dans un bouillon refroidissant (dans la recette du bagel), sont vraiment à tester. 

Il y a comme dans son précédent livre, beaucoup de petits éléments à dissocier à volonté, pour laisser jouer son imagination. Cyrille vous propose des palettes, des couleurs de base (solides et vérifiées) à décliner selon ses envies. 

Une collection qui promet. Surtout que l'équipe du chef parle de sujets comme la cuisine pour les enfants, des produits déclinés, comme la pomme par exemple... 

Et si Cyrille Zen pouvait se pencher sur les plats mélés de jeunes pousses, comme celles proposées par son fournisseur Chris Kilner (découvert dans l'article du dernier Petit Gourmet consacré à Cyrille, mais qui n'approvisionne que les professionnels de la région, snif!), je lui serai à jamais dévouée! (si en plus il convaint Chris de vendre aussi aux particuliers! )

Et une spéciale dédicace à la nouvelle mascotte des enfants passant au Bistrot Zen, l'ours Cupcake de Philippe Casar, dans son gros pot fuschia!

WP_20161005_033

Le carnet de recette, totalement made in Auvergne, de la conception à l'édition, est à la vente dans les établissement de Cyrille Zen, sur son site internet et dans les meilleurs librairies auvergnates! Et d'ailleurs, en passant sur son site, vous pourrez baver comme moi devant les couteaux Fischer-Bargoin dessinés par le chef...

"Ah si j'étais riche!" guedi guedi... etc..

 

WP_20161005_001

WP_20161005_010

WP_20161005_017

WP_20161005_019

WP_20161005_021