On ne va pas se dire adieu comme sur le quai d'une gare, parce que rassurez-vous (ou pas), je ne parle pas du blog. Je n'ai pas encore raccroché le tablier, de toute façon avec mes crevettes et mon pensionnaire attitré, je ne risque pas de déserter la cuisine!

Rangez les mouchoirs, je voulais juste officialiser dans mes petits réseaux que pour manger mes petits plats... ben plus de raison d'aller au Six-trois, le catering de la Coopérative de Mai. Ce qui ne vous empêche nullement par ailleurs d'y aller pour toute autre raison, et la meilleure: parce que c'est bon et que c'est une entreprise d'insertion. 

J'ai quitté le Six-Trois après deux ans de bons et loyaux services, parce qu'après deux signaux d'alarmes "pancréatitistiques", j'ai décidé qu'il le fallait. 

Je me laisse le temps de mûrir mes envies, de me laisser aller à des coups de tête, de profiter de mes filles et du temps qui passe. Je suis ouvertes à vos envies, à vos projets d'avenir merveilleux, de cuisine saine et goûteuse... 

Peut-être que je vais réinsuffler un peu de vie à "la Table de Clémence" endormie...

En attendant, je passerais des heures à lire cuisine, à écrire cuisine, à réseauter cuisine. Je plonge avec délice dans le monde merveilleux du sans gluten et du sans lactose, tout en gardant les yeux grand ouverts du côté des produits locaux et de la bio. 

En résumé, je suis en pause et je le vis bien. 

Rien n'est fini, tout continue...

WP_20160826_007