Dans la série « badiane je t’aime badiane je t’adore, como la salsa au pastis… », une petite recette express pour changer de l’éternel confit d’oignon rouge ou du plus en plus goûté chutney de figues séchées, à servir avec le foie gras…

En vérité, je n’ai pas trouvé de figues en faisant mes courses et puis je voulais un peu jouer à l’économie étant données les dépenses à prévoir pour la très prochaine génération à venir… Par contre j’ai toujours un paquet d’abricots secs dans mes placards pour un tajine inopiné. Le pain d’épices était déjà en train de cuire, il me fallait une couleur supplémentaire sur ma palette pour accompagner le foie gras aveyronnais. J’ai pour principe d’essayer de conserver un pseudo fil conducteur, si ce n’est dans le menu tout entier, au moins dans une assiette composée. Foie gras légèrement assaisonné au quatre épice avant le sertissage des boîtes, d’où pain d’épice au quatre épice et badiane, ce qui nous conduit à un chutney au vinaigre de cidre et à la badiane et enfin à quelques feuilles de salade arrosées d’une vinaigrette au vinaigre de cidre et à l’huile de noix (pour rester dans un thème automnal).

Vous m’avez suivie ? Tout n’est qu’histoire de déduction pour arriver à une jolie harmonie et faire chanter les papilles…

Et puis, les titres ont beau être ronflants, en pratique, ça donne : 15 minutes de préparation la veille pour le pain d’épice et 5 de plus pour le chutney ; et 5 minutes le jour J pour laver la salade et faire sa vinaigrette avant que tout le monde arrive… On ajoute 5 minutes si on est prévoyant et que l’on préfère couper les tranches de foie gras à l’avance avec un couteau bien aiguisé et trempé dans de l’eau très chaude (on sépare bien les différents étages par du film alimentaire et on recouvre bien pour éviter l’oxydation). C’est gérable non ?

Chutney aux abricotscuisine_294

250 g d’abricots secs

1 étoile de badiane

1 piment langue d’oiseau

(ou une pointe de piment)

5 cl de vinaigre de cidre (ou xérès)

5 cl d’eau

1 ou 2 c. à soupe de sucre roux

Notez que je préfère le sucre roux, c’est à dire le sucre brut, non raffiné qui subit moins de traitements en usine, mais le sucre blanc marche aussi bien…

Coupez vos abricots en petite brunoise régulière (des petits dés de 3mm d’arête). Mettez-les dans une casserole avec tous les autres éléments et posez sur feu moyen à doux. Laissez réduire et caramélisez doucement pendant 20 minutes environ. Attention tout de même à ne pas trop vous éloigner longtemps, les abricots quand le liquide a été absorbé ont vite tendance à accrocher ! Le point positif, un bon goût de caramel, le négatif : il ne faut pas racler ce qui a brûlé au fond !

Ah ! Et si vous ne voulez pas que le piment soit trop dominant, retirez-le en cours de cuisson : plus il cuit avec les aliments, plus il est fort…

Ce chutney peut aussi bien accompagner un foie gras qu’une viande blanche : un reste de rôti de porc par exemple… Il se conserve très bien dans un pot à confiture.