Bon, ben, maintenant qu’avec la crise des subprimes nous allons tous vraiment être dans le même bâteau, il est temps de vraiment penser mondialisation ; et comme les Etats-Unis s’effondrent, que les chinois sont maintenant les dieux des JO, et qu’après tout les droits de l’homme, tout le monde à l’air de s’en moquer complètement, autant se mettre dés aujourd’hui à les copier pour ne pas se faire écraser plus tard. Confucius doit sûrement dire un truc du genre… 

Alors à Clermont-Ferrand, j’ai commencé à organiser la résistance, ou plutôt le repli, avant que tout n’empire : j’habitue peu à peu mon homme et la petite crevette qui s’agite en moi dans son petit aquarium, aux délices asiatiques pour qu’ils puissent s’immerger plus tard dans la culture dominante…

Opération d’approche réussie, j’ai abandonné pour un soir mes chères traditions culinaires gauloises pour tenter un bœuf sauté à la citronnelle et au soja, pas dégueu du tout.

Empire du Milieu, nous voilà ! Nous ne ferons pas de vague, nous nous fondrons dans la masse pour la gloire du parti unique et omnipotent !

Pour 6 portions(environ)

400 à 500g de Bœuf, dans la fondue.cuisine_023

250g de carottes

200g de soja

2 bâtons de citronnelle

1 petit morceau de gingembre frais

30 g de champignons noirs

1 petit oignon

1 paquet de nouilles chinoises

½ botte de coriandre fraîche

Sauce soja

Vinaigre de riz

Huile de tournesol ou neutre

Sel/poivre

1 laitue iceberg

Première chose, on fait bouillir un peu d’eau pour réhydrater les champignons noirs. Une fois bouillue on leur fait faire trempette une petite demi-heure en les couvrant et on les oublie dans un coin. On gardera bien l’eau que l’on rallongera pour faire cuire les nouilles en leur donnant un bon goût de champignon.

Après cela, au tour de l’oignon, de la citronnelle, du gingembre et des carottes. On épluche tout cela, on émince la citronnelle, on cisèle l’oignon et le gingembre en tous petits morceaux et on le jette dans un wok ou une belle sauteuse bien chaude avec un peu d’huile. Enfin ne vous précipitez pas non plus, préparez peut-être avant les carottes en fins bâtonnets. Pour cela, rien de tel que la mandoline chinoise, bien moins chère que la traditionnelle et tout aussi efficace.

cuisine_038

Une fois les oignons et tout et tout bien colorés, ajoutez les carottes. Egouttez les champignons noirs, émincez les et jetez les dans le wok avec ses petits copains. Rincez le soja, et faites de même. Une fois que tout a bien chanté, calmez-les avec un bon coup de sauce soja et un peu de vinaigre de riz. Salez, poivrez. Laissez un peu sur le feu un peu plus doux.

Pendant ce temps là, faites bouillir l’eau des champignons rallongée pour pouvoir y faire tremper les nouilles, suivez le mode d’instruction, généralement c’est 3 ou 4 minutes à tremper.

Ne restez pas à contemplez l’eau qui chauffe ! Débarrassez les légumes dans un récipient, et coupez finement la viande en lamelles. Avec un bon couteau, ça va tout seul ! Reprenez votre wok, un peu d’huile et sur feu vif.

Faites revenir rapidement les lamelles avec du sel et du poivre; n’oubliez pas vos nouilles, égouttez les et rajoutez les dans le wok avec les légumes. Rajoutez encore de la sauce soja. Touillez un peu, arrêtez tout !

Parsemez de coriandre hachée : allez-y franchement, c’est bon, c’est frais et c’est plein de bonnes choses !

Si vous dressez en assiette, posez d’abord une belle feuille de laitue iceberg puis vos magnifiques nouilles !

Ça change du steak pâte !