Avec ce temps qui oscille entre soleil et pluie, j’ai des envies de grand sud, de couleurs, d’épices, d’Orient quoi ! Alors j’improvise un p’tit souk dans ma cuisine, non pas que ce soit le bazar (ah, ah, ah !), car on s’est fait une grande session ménage samedi dernier ; ah ! le doux charme des week-ends à la maison : on les attend toute la semaine ( enfin surtout mon homme, vu que pour moi, en ce moment c’est dimanche toute la semaine !) et on en profite toujours dignement en attrapant le balai et les chiffons… On se retrouve finalement le dimanche soir, exténués sur le canapé, à se dire que ça passe toujours trop vite et vivement le week-end prochain !

L’avantage d’avoir un petit bout à la maison, c’est qu’on redécouvre les matinées (concept méconnu des adultes post-adolescents sans enfants que nous étions) ; aussi atteint-on en un même week-end, un coefficient d’exposition au soleil nettement supérieur, même à Clermont-Ferrand ! C’est sûr que ça ne remplace pas les grasses mat’ qui s’éternisent mais il faut bien se faire une raison et tirer parti de la situation. C’est comme cela que nous nous sommes retrouvés au marché, avec notre princesse confortablement installée dans son écharpe, à humer les odeurs de lilas, de pommes et de fromages. Ça fait du bien ! Un café en terrasse, les badauds souriants, un p’tit air de printemps…

En rentrant, pour se donner du cœur à l’ouvrage et comme le ménage n’attend pas, j’ai sorti ma botte de coriandre magique qui transforme le moindre petit steak maussade en plat des mille et une nuits, exactement ce qu’il nous fallait… Pas plus de dix minutes pour colorer son ordinaire.

Pour 2 ou 3 personnesHPIM2722

2 steaks hachés

1 œuf

1 c. à soupe de noisettes

2 c. à soupe de chapelure

1 c. à soupe de graines de lin

¼ de botte de coriandre fraîche

2 brins de menthe poivrée

½ oignon

1 gousse d’ail

1 pincée de piment

sel et poivre

1 boîte de sauce tomate

1 pointe de harissa

20cl de semoule moyenne

2 c. à soupe d’huile d’olive

1 c. à soupe de raisins secs

40 cl d’eau bouillante

Réunissez dans le bol de votre mixer les noisettes, la chapelure, l’oignon pelé et coupé en 2 ou 3 morceaux, l’ail dégermé, les feuilles de coriandre et de menthe. Hachez finement et ajoutez ce mélange aux deux steaks émiettés dans un cul de poule. Salez, poivrez et pimentez légèrement. Cassez votre œuf par-dessus pour amalgamer joyeusement.

Mettez à bouillir 40 cl d’eau. Pesez votre semoule, parsemez de quelques raisins secs et nourrissez-la d’un peu (beaucoup) d’huile d’olive. Caressez-la de vos petits doigts, versez dessus l’eau bouillante, remuez un peu et couvrez.

Retournons à nos boulettes. Façonnez-les de la taille d’une noix. Vous devriez en obtenir presque quinze. Si vous les voulez un peu plus croquantes, roulez-les dans la chapelure.

Sinon, passons à la cuisson. Dans une poêle bien chaude où frissonne un peu d’huile d’olive, jetez vos petites boulettes et tournez-les régulièrement pour colorer toutes les faces. Au bout de 5 minutes, ajoutez la sauce tomate et un peu de harissa. Remuez et laissez cuire encore 3 à 5 minutes. Servez avec la semoule bien chaude.

HPIM2720