Alors oui, je vous le concède, le mot "reste" ne vend pas du rêve. Ok, je l'admets, je pourrais être un peu plus glamour pour être plus "blog-able", et me fondre dans le moule des blog-addicted...

Mais après tout, je m'en fous! Les restes, c'est ce que je prends le plus de plaisir à cuisiner, avec les légumes évidemment.. Et comme aujourd'hui, 11 octobre, c'est la journée internationale du Coming Out, et que le 16 octobre, ce sera la journée contre le Gaspillage Alimentaire, ben je le dis haut et fort : "J'AIME LES RESTES!",

Quoi de plus mignon que ce petit rogaton de fromage, ce mini quignon de pain, ces délectables ischions de poulet (oui les ischions, c'est tiré par les cheveux... Mais c'est l'effet Yoga Postnatal ("plantez les ischions"), et il me fallait un mot en "on"...)

Donc, avant que ne se fanent les légumes d'été, voici une petite méthode pour "sublimer" (ça ça fait blog cuisine!) ces petits bouts de poulets que vous avez grattés avec amour sur la carcasse de votre volaille du dimanche. 

Quelques éléments à assembler, ou à désassembler à votre guise pour improviser avec les légumes solitaires qui traînent l'âme en peine dans un bac devenu trop grand pour eux. Des galettes de pois chiche : un bon accompagnement pour vos poêlées de légumes et se la jouer grand chef pour pas un sous ; une mayo minute pour enrober vos légumes... 

IMG_20170823_131830

Pour les galettes de pois chiche:

1 verre de farine de pois chiche

1 verre et demi voire 2 d'eau tiède

sel/poivre

huile de tournesol ou pépin de raisin

Pour la râpée de légumes:

1 carotte

1 poivron rouge, orange ou jaune

1 courgette

1 oignon

1 jaune d'oeuf

1 demi citron

1 c. à café de moutarde

de l'huile de tournesol

sel/poivre

ras el hanout

Pour le poulet:

le reste d'un poulet en petits morceaux

ras el hanout (à la cannelle)

une gousse d'ail

un peu d'huile d'olive

Alors oui il y a des ingrédients, mais franchement, c'est du fond de placard! Sauf peut-être la farine de pois-chiche, si vous n'êtes pas déjà complètement accro aux magasins bio...

Sinon, tout est super facile et rapide à faire, pour tout assembler au dernier moment. 

D'abord, confectionnez la pâte à crêpes de pois chiche : Mettez la farine dans une jatte, salez et ajoutez l'eau tiède en remuant au fouet, quand la consistance ressemble à une pâte à crêpe, banco, on arrête et on laisse reposer une heure.

Pendant ce temps, faites votre mayonnaise : dans un cul de poule, réunissez la moutarde, le sel le poivre, un peu de ras el hanout ( une version à la cannelle!!!) et finissez par le jeune d'oeuf. Remuez immédiatement au fouet et commencez à monter doucement votre mayonnaise avec une bonne huile de tournesol. Arrêtez quand vous avez assez de sauce, coupez avec un peu de jus de citron, et goûtez voir si cela vous plaît.

Lavez vos légumes, épluchez l'oignon et la carotte et râpez ou émincez tout cela. Enrobez cette petite salade de mayonnaise et rectifiez l'assaisonnement. Gardez au frais.

L'étape la plus fastidieuse: faites les crêpes de pois chiche. Alors, vous verrez, il faut tester sa poêle, la chaleur du feu, l'épaisseur, le diamètre de la crêpes : toutes les farines ne sont pas égales, il se peut qu'au départ, ça casse, mais les restes sont bons et à un moment, on devient le roi de la crêpe de pois chiche, promis.  Soyez patients! Réservez vos crêpes sur une assiette à température ambiante. 

Enfin, hachez la gousse d'ail.  Et mettez à chauffer dans une poêle (celle des crêpes fera parfaitement l'affaire, pour économiser la vaisselle!) un peu d'huile d'olive. Saupoudrez de ras el hanout et jetez y votre gousse d'ail, puis le poulet. Salez et faites revenir un peu pour qu'il s'imprègne des saveurs.

Il ne vous reste qu'à rouler les crêpes avec un peu de râpée de légume et du poulet épicé. 

Régalez-vous à peu de frais!

IMG_20170823_130741

IMG_20170823_130956

IMG_20170823_131020