Voici quatre semaines que notre troisième crevette a rejoint notre joli bouquet de demoiselles. Un peu plus tôt que prévu, cholestase gravidique et syndrome LPAC aidant, mais sans heurt et sans couveuse. Les nuits sont courtes, les jours très longs, les micro siestes ultra bienvenues, mais ma jolie Madeleine profite maintenant goulûment du bon lait de maman. 

 

De quoi retrouver l'envie de cuisiner de bons petits plats sains et équilibrés (et des gâteaux beaucoup moins raisonnables aussi!)...

Et avoir en permanence un petit bout de bonne femme greffé au giron, vous oblige à trouver de nouvelles solutions pour alimenter votre foyer. C'est ainsi que j'ai testé et retesterai Mondrivelocal à la rentrée (leurs yaourts de chèvre sont une tuerie) et c'est comme cela qu'au détour d'un statut Facebook de Brèves de Gourmandises, j'ai décidé de goûter les légumes des Jardins de Nicolas

Nicolas est formateur au lycée agricole de Marmilhat, autant dire qu'il masterise son sujet et qu'il connaît les moeurs des légumes sur le bout des doigts de ses mains vertes. Et comme il lui restait un peu de temps libre dans ses journées de culture, il a décidé de s'installer en temps que producteur à Beaumont et de distribuer ses bébés version panier sur rendez-vous, sur le parking de Botanic, à deux pas d'un de ses terrains... Pour une aubièroise comme moi, le lieu est parfait, j'ai donc commandé mon premier panier de légumes bios et ultra locaux il y a deux semaines déjà. 

Nicolas est adorable et vous prodigue ses conseils, les histoires de ses protégés, des anecdotes locales et environnementales à volonté. Je suis repartie avec ce panier.

IMG_20170809_184906_resized_20170816_051834782

Les tomates, gorgées de soleil avait le goût des tomates du jardin, il y avait bien longtemps que je n'en avais pas mangées d'aussi bonnes excepté fraîchement cueillies chez les amis...

Nicolas cultive le basilic Thaï et en avait prévu un large bouquet. L'odeur dans la voiture était ennivrante. Il aurait été dommage d'en perdre une feuille, j'ai donc décidé de faire un pesto pour le conserver plus longtemps (après en avoir croqué quelques feuilles et mélangé quelques tombées à mes salades de tomates)

Bon normalement, le basilic Thaï est plutôt réservé aux phös... Et je crois d'ailleurs que c'est l'infusion de ce basilic qui me monte à la tête et me rend tellement accro, lorsque j'en mange dans les restaurants thaïs. Rien que d'y penser, je me ferais bien un phö au goûter...

Version @CuisineAddict: " Le basilic thaï est une variété du basilic (Ocimum basilicum var. thyrsiflora) à la saveur épicée légèrement anisée et agréablement poivrée qui s'apparente à celle de l'estragon. On pourra déceler également des notes de réglisse et de menthe.

Présent en Asie du Sud-Est, le basilic thaï est pourvu de feuilles fines et pointues, sa tige et ses fleurs sont de couleur pourpre. Il est beaucoup utilisé dans la cuisine thaïlandaise"

Mais en version pesto cela marche aussi très bien, en espérant ravoir du basilic thaï à la rentrée pour cuisiner mon petit phö perso très bientôt.

IMG_20170816_161943_resized_20170816_051833767

Pour un pot de pesto:

un bouquet de basilic thaï

Une bonne poignée de noisettes

une poignée de noix de cajou non salées

100 g de parmesan

1 gousse d'ail

sel/poivre

huile d'olive

Alors, comme mon robot mixer a rendu l'âme pendant que j'étais à la maternité (mon absence l'a retourné...), j'ai râpé à la main mon parmesan, hâché mes gousses d'ail au couteau et moulu au robot à café (ultra pratique pour les petites graines et faire sa poudre d'amande) mes noisettes et noix de cajou séparément. 

Puis j'ai réuni le tout avec les feuilles de basilic un peu de sel et de poivre dans un grand pot à confiture pour mixer tout cela avec ma petite girafe à soupe, par gentils accoups, pour ne pas violenter la douce aromate. 

Le pesto se déguste tel que, sur du pain, avec des pâtes bien sûr ou pour des bruschettas improvisées avec ce que l'on a dans son placard, ou dans son jardin... Une tranche de tomate, un peu de fenouil cuit, de la viande séchée...

A conserver au frigo, le temps que vous arrivez à le conserver ;-)