Il y a deux semaines je suis allée prendre un cours de cuisine végétale au magasin Zodiô. Un peu contradictoire déjà, je l'avoue... Ce temple du fushia n'incarne pastout à fait pour moi le modèle à suivre pour une consommation plus raisonnée et durable.

Il n'empêche qu'avec une amie, cela faisait un bon moment que nous voulions suivre un cours avec Lucie De Ribier, Extralucie pour les intimes, et que les dates qu'elle proposait au domicile de Jaqueline Pridigeat, naturopathe, ne coincidaient pas avec nos emplois du temps respectifs. même si le programme était bien plus alléchant. Alors tant pis, nous voici inscrites.

A vrai dire, c'était la deuxième fois que je prenais un cours de cuisine en version particuliers...

D'habitude, c'est moi qui les donne! Et la première fois, c'était un cours de vrai foie-gras, au Domaine de la Siarre, par l'adorable toque d'Auvergne Jean-marc Pourcher, dans un cadre merveilleux, au milieu de la nature, pour l'enregistrement d'une emission de radio (que tu peux encore écouter ici) .
Autant dire que la barre était placée tres haut. Et que je partais avec beaucoup d'apriori... Non sur la cuisine végétale, que je pratique de plus en plus, dont je reconnais les bienfaits et la nécessité au quotidien pour que dure notre belle planète et pour rester en bonne santé; Mais sur la possibilité d'égaler la saveur d'un foie-gras paysan mi-cuit. J'en salive rien que d'y penser.

Parce que oui, je ne suis pas encore 100% acquise à la cause animale: il est évident que j'essaie au maximum de consommer de la viande élevée par de petits exploitants, amoureux de leurs bêtes, et que je n'en mange plus à tous les repas,et j'entraîne dans mes nouvelles convictions toute ma petite famille, mais j'apprécie vraiment une belle côte de boeuf quand elle a été produite avec amour.
Et oui je sais que les canards doivent souffrir au moment du gavage, mais quand je les vois tranquillement se balader sur les exploitations herbées des paysans qui les préparent dans les règles de l'art... Je n'arrive pas à verser ma petite larme. Je trouve qu'il y a des tragédies bien pires, voyez-vous.

Je ne vais pas m'apesantir sur le contenu du cours, que j'ai vraiment trouvé beaucoup trop léger. D'accord, la miss Lucie nous avait prévenues dès le départ que ce serait surtout un moment d'échange et de découverte, mais 45 euros pour au final, remplir un blender, appuyer sur le bouton, et papoter pendant 1 heure ensuite autour du faux gras... En bonne auvergnate, je trouve cela vraiment cher payé. je reconnais que très certainement, la location de la cuisine de Zôdio doit être un budget, mais il n'empêche que le client doit repartir avec des étoiles dans les yeux.

J'ai l'intime conviction que dans ses cours mensuels, le contenu est beaucoup plus dense et intéressant. Là à part un échange d'adresse et goûter le nato (soja fermenté), je n'ai pas appris grand chose...

Et le faux gras dans tout ça? ben, pas convaincue du tout. les végétaliennes autour de la table se pâmaient, mais moi, je trouvais cela un peu pâté pour chat (toutes mes excuses Lucie, vraiment, tu sais que je suis fan de ta démarche, de tes fraw-mages et de ta personne!) Et puis d'accord, c'est ferme, mais ça reste une mousse, alors qu'un foie gras, ce sont des morceaux de lobe, de la mâche, des textures différentes en bouche, des saveurs multipliées à chaque bouchée...

Et puis, mine de rien, la base reste légèrement discutable. moi aussi j'adore la noix de cajou, mais les utiliser partout tout le temps, je ne suis pas persuadée que ce soit bon pour la planète et le bien-être humain. Et pour moi, cela reste prépondérant dans l'équilibre écologique.

Donc, je ne conseillerai pas le faux-gras, même si je peux vous donner la recette si vous le souhaitez et que Lucie l'a également postée sur son facebook. A la limite, je conseillerais preque d'essayer plutôt celle de Bioaddict qui a pour base des pois chiches, même si je ne l'ai pas encore testée.

Mais que diable, arrêtons de faire des ersatz de produits complètement omnivores! je trouve cela si peu vendeur pour une alimentation végétale tellement riche! ce n'est pas dans l'imitation (toujours critiquable) que le végétalisme va trouver sa voie.

Pour un Noël équitable, plongez dans les recettes de Valérie Cupillard, des blogueurs vegan, de Sarah Bienaimé, et de Lucie de Ribier. laissez parler votre imagination avec potirons, marrons et navets! Et laissez les mangeurs de foie-gras tranquilles!

d'ailleurs, ma recette de foie-gras, c'est par là ;-)

IMG_20161205_170647_resized_20161220_104617141

IMG_20161205_173858_resized_20161220_104452847

IMG_20161205_174927_1_resized_20161220_104531833

IMG_20161205_175123_resized_20161220_104548728