WP_20160908_005

ça y est, la rentrée est passée! Les crevettes ont repris le cours de leurs activités habituelles, et bien d'autres supplémentaires, puisque notre calendrier commun inclus maintenant: judo, danse modern'jazz, violon, solfège et arts plastiques. Et en bonus, c'est qui qui se tape atelier grand écart au milieu de tout cela?! Hein? Je vous le demande?...  Et avec le sourire pardi, parce que "la mère de famille se doit de toujours arborer fièrement un sourire immuable à la porte de l'école, et en toute autre circonstance", car elle n'est jamais à l'abri de croiser une de ses comparses... Comparse généralement flanquée de 3 ou 4 enfants tirés à quatre épingles, qui fait regretter amèrement de ne pas avoir pris ne serait-ce que 2 minutes le matin, pour enfin tenter la tresse collée sur les cheveux en pétard de ses 2 suscitées crevettes ultra-actives...

Donc, me voici libérée (je ne vous fais pas l'affront du "délivrée" accolé, parce que pour cette nouvelle saison, on espère que d'autres refrains aussi inaudibles, vont venir remplacer ce hit tellement dépassé... ) pour quelques heures, et vue que je suis actuellement en pause version travail, pour recharger mes batteries un peu usées par les pancréatites à répétition, je peux me remettre à cuisiner pour nous, et à tester des recettes sans gluten et sans produits laitiers... Et à travailler mes gammes de plats végé, puisque toute ma petite famille se met doucement mais sûrement à me suivre dans mes déviances le soir...

Me réserverais-je aussi, comme je me le suis promis cent fois, du temps pour me remettre au dessin, et pour bloguer davantage? Cela ne tient qu'à moi!

En tout cas, lorsqu'on est sans gluten et sans produits laitiers, ce qui manque le plus, ce sont les petits gâteaux qui croquent, qui craquent, qui claquent... pas facile d'obtenir une bonne texture sablée, et les gâteaux secs du commerce sont trop chers ou affichent des listes d'ingrédients illisibles, même en bio (enfin, si vous avez des conseils, je suis preneuse!)

Je voulais du simple, du brut, et du goûteux. Et j'ai eu des envies d'amaretti. 

En plus, j'ai dans ma cuisine, depuis mes régimes drastiques pour drainer mon foie, un petit moulin à café électrique à 20 euros, pour moudre mes graines. C'est vraiment idéal pour faire sa poudre d'amande brute, et bien plus économique!

Si vous avez 5 minutes devant vous, c'est complètement jouable. laissez vous tenter! C'est absolument divin.

InstagramCapture_001f0d30-b4a1-470b-90e2-5ac265a0284d

 

Ingrédients

180 g de sucre blond

150 g de poudre d'amande

(ou d'amandes entières moulues fraichement)

2 blancs d'oeuf

1 mini giclée d'amaretto

 

Et bien, ça va aller vite. Allumez votre four à 180°C, mixez dans votre robot le sucre et la poudre d'amande, ajoutez les blancs d'oeuf et l'alcool, laissez tourner encore. Arrêtez et formez des petites boules de pâte à la cuillère sur une plaque recouverte d'une feuille silicone ou de papier sulfurisé. Saupoudrez allègrement de sucre glace et enfournez pour 15 minutes. 

Laissez refroidir (enfin essayez toujours!) avant de déguster... Et réfléchissez pendant ce temps là aux excuses possibles pour tous vous les garder pour vous. 

Déjà testé: "C'est les seuls que gâteaux que maman peut manger, pour toi j'ai acheté des BN"

"Je ne suis pas sûre que ce soit bon pour tes dents qui poussent, ça colle un peu trop"

Et sinon, faites vous à l'idée de reprendre 5 minutes assez vite pour en refaire.

Et en bonus, la vidéo de la tresse collée. Pour s'entrainer, en attendant que ça cuise...

Coiffure 24 : La grosses natte collée