Alors oui, depuis que vous pouvez m'appeler mon petit lapin sans que je m'offusque, j'ai assoupli mon régime. Mon homéo m'a dit: "prenez les médicaments prescrits par votre gastroentérologue et faites-vous un peu plaisir!" Amen! 

Je ne peux pas dire que je vais me ruer sur un plateau de charcuterie, mais s'il faut goûter un gâteau ou une crème, je suis plus zen. Je reste végétarienne le soir, avec une palette de saveurs étalée sur la table, mélange de légumineuses, crudités, cuidités... Pour que mes filles elles aussi trouvent leur bonheur à côté de leur ration quotidienne de protéine animale.

Je ne consomme plus de lait de vache pour ne pas fatiguer mon foie, ni trop de gluten: adieu les pâtes et pâtisseries traditionnelles. Même si de temps en temps je mange une tranche de bon pain de campagne, parce que je ne conçoit pas un repas sans pain et que des fois je suis démunie, sans galette ni biscotte de châtaigne. 

Mon meilleur allié: le pain de sarrasin que je confectionne une fois par semaine. Dix minutes chrono, pour faire deux pains, dont un que je congèle direct pour en avoir toujours de réserve. Avec ce mélange de farine, le résultat est assez élastique, et le goût est très agréable, pour ceux qui aime le pain noir bien sûr!

WP_20160305_002

Pour 2 pains

250 g de farine de sarrasin

125g de farine de riz

125g de farine de maïs

5 g de sel

25g de levain de quinoa

500 g d'eau tiède

réunissez les farines, le sel, et le levain dans un saladier. Mélangez et ajoutez l'eau tiède; Amalgamez et répartissez dans deux terrines dans lesquelles vous avez glissé une feuille de papier sulfurisé. Aplatissez un peu et laissez lever 3 heures. le mieux est de leur trouver un endroit un peu chaud, ou un four préalablement chauffé puis éteint.

faites ensuite cuire à four 210°C pendant 50 minutes à une heure. 

Démoulez et laissez refroidir à l'air ambiant.