De retour de Cadaques, j'entame pour vous une nouvelle série de recettes. Après les cartes postales gourmandes pour les Editions Debaisieux, les recettes au Bleu concoctées pour la Fête... du Bleu à Riom-es-Montagne. Ne vous attendez pas cette fois-ci à de belles photos alléchantes: je n'ai pas réussi à être au four et au moulin... Et tout disparaissait si vite que je n'aurais pas eu le temps de toute façon d'appuyer sur le bouton!

J'attends donc les photos de ma bénévole préférée, Françoise, (en rose en face de moi sur la photo de La Montagne)qui fouette plus vite que son ombre (la crème, bande de sournois!) qui m'a promis de m'en envoyer. En attendant, je vous laisse faire travailler votre imagination et vous offre un peu du Bleu méditerranéen pour prolonger un peu les vacances.

IMG_3370

 

Le week-end du 18 Août, c’était la Fête du Bleu d’Auvergne à Riom-es-Montagne, au cœur du Cantal. Pour la première fois, j’étais de la partie pour des animations culinaires autour du fromage vedette du jour (ou plutôt des 2 jours !).  Se présentait qui voulait, quand il le souhaitait pour cuisiner avec moi, ou simplement déguster… Enfin pour cela, il fallait faire vite parce que tout disparaissait en deux secondes. Même les apprentis avaient du mal à déguster leur production ! Et pourtant, à chaque fois, rien ne laissait présager que nous serions rejoints par une horde de palais affamés, par l’odeur alléchés, qui jouaient des coudes pour s’approcher des victuailles…

A la demande générale, je vous donne ici les recettes que nous avons mitonnées ensemble dans ma cuisine éphémère. Et j’ouvre le bal par la recette la plus surprenante mais qui a su séduire tous les badauds : du bleu version dessert, en mousse légère (enfin façon de parler…) au chocolat blanc, avec des pêches en chutney et un crumble aux noix pour apporter un peu de craquant.

J’avais trouvé cette recette sur le site de l’Association des Fromages d’Auvergne. Je n’ai fait que la retraduire version été, et modifier à peine les proportions de la mousse, après avoir testé deux fois en live.

Si l’on ne veut pas s’embêter à faire le chutney, on peut servir cette mousse avec de belles myrtilles, compotées ou non, ou des framboises fraîchement cueillies… Un délice aussi !

 

Ingrédients du Crumble

crumble1

180 g de farine

100 g de beurre

150 g de sucre blond ou cassonade

90 g de noix

Ingrédients du Chutney

300 g de pêches blanches

200 g d’abricots

5 cl de vinaigre de cidre

200 g de cassonade

Quatre épices

Ingrédients de la Mousse

125 g de crème

75 g de chocolat blanc

60 g de Bleu d’Auvergne

350 g de crème

 

Pour le crumble : laissez tranquillement le beurre se ramollir, puis mélangez-le avec la farine (semi complète et bio, c’est meilleur !) en sablant avec le bout des doigts. Lorsque vous avez de belles miettes bien fines, ajoutez le sucre et une bonne pincée de sel. Terminez avec les noix mixées grossièrement, ou pilonnées vaillamment. Étalez ce crumble sur une plaque recouverte de papier cuisson et faites dorer à 180 bons degrés  jusqu’à obtenir une coloration dorée. N’ayez pas peur de temps en temps de casser le crumble avec une fourchette pour que toutes les miettes dorent. Comptez une vingtaine de minutes. Laissez refroidir et émiettez encore. Vous pouvez préparer ces miettes à l’avance, évidemment !

 

Pour le Chutney pêche abricot : Épluchez les pêches, lavez les abricots et taillez-les  en dés. Faites caraméliser la cassonade avec une noisette de beurre,  dans une casserole. Lorsqu’une bonne odeur se répand, ajoutez vos fruits et mélangez. Déglacez  avec un trait de vinaigre, poudrez de quatre épices et laissez compoter doucement une dizaine de minutes. Débarrassez.

 

Pour la ganache chocolat blanc et bleu d’Auvergne :

Faites bouillir les 150 g de crème et versez-les en trois fois sur le chocolat blanc et le bleu coupés en petits morceaux dans un saladier.  Travaillez à la spatule ou à la cuillère en bois et prenez le temps de bien faire fondre le tout (vous avez le droit de tricher en écrasant un peu sur les bords les petits bouts récalcitrants). Laissez refroidir un peu puis fouettez les 350 g de crème pour obtenir une belle mousse bien compacte. Incorporez alors à la crème fouettée la ganache à la maryse (spatule souple), délicatement, en arrondissant le bras, pour ne pas casser la masse.

 

Dressez en coupe : un peu de chutney, de la mousse chocolat blanc bleu,  et des miettes de crumble aux noix.

La suite des recettes dès demain!

IMG_3364