Troisième recette de la série "dégustation Accord mets vins" spéciale fromages AOP d'Auvergne.

Aujourd'hui, le Saint-Nectaire, que l'on oublie trop souvent de cuisiner!

Par chez nous, on n'a pas peur de l'utiliser comme la raclette, pour changer un peu...

Il est aussi délicieux en risotto.

Cette fois-ci, j'ai voulu lui insuffler un peu de fantaisie, n'en déplaise aux puristes, en le traitant à l'indienne.

L'occasion de voir une pâte et une technique de base, pour réaliser des chaussons à  l'envi!

Et même si cela devient mission impossible de trouver des mirabelles, cette recette de chutney est à retenir pour l'année prochaine! Bien sûr, c'est à nouveau la Bière du Plan B que j'ai utilisé: Pourquoi changer?!

 

Ces samoussas en rendraient jaloux plus d'un, puisqu'ils ont eu droit à une séance photo chez Marielsa Niels

ET à une vidéo entière réalisée par un graphiste de talent Kevin Fafournoux.

Une bien jolie présentation de l'ambiance d'un cours de cuisine, à regarder même si l'on n'aime pas le fromage!

La Table de Clémence - recette live from kevin fafournoux on Vimeo.

 

Pour la pâte                     

200 g de farine

IMG_2067

½ cuillerée à café de « ghee » (beurre clarifié pour les intimes)

½ cuillerée à café de sel

 

Pour la farce

2 pommes de terre

2 petites carottes

5 ou 6 haricots verts (en saison)

1 petit oignon grelot

100 g de Saint nectaire

1 petit morceau de gingembre

2 cuillerées à soupe de « ghee »

1 petit morceau de piment vert

1 poignée de petits pois (frais c’est mieux,

  mais en Automne on ne va pas demander la Lune!)

½ cuillerée à café de sel

Brum’ cumin ou cumin tout court

Huile pour la friture

                              

Pour le chutney minute aux mirabelles                             

300 g de mirabelles 

3 Petits Oignons blancs

15cl Bière brune du Plan B

(ou d’ailleurs mais bon, quand ce n’est pas de Clermont, c’est moins bon !…)

100 g de miel                    

2 g  de poudre de gingembre

Sel et poivre

 

On commence par clarifier le beurre : sur le feu, tout en douceur, pour enlever l’écume et le petit lait.

 

On passe à la pâte à samoussa :

D’abord on dissout ½ cuillérée à café de sel dans 10 centilitres d’eau.

Ensuite, on tamise 200g de farine dans un saladier et on ajoute une petite cuillère de ghee puis l'eau salée.

Il faut alors travailler la pâte 5 à 6 minutes jusqu'à obtenir une consistance ferme et élastique.

Et c’est là que les volontaires disparaissent…

Un peu plus de farine, tapotage et malaxage…

On enveloppe d’un linge humide et on oublie une demi-heure.

 

 

Le chutney aux mirabelles :

On épluche et on cisèle les oignons grelots.

Deux trois coups dans un sens, Cinq six coups dans l’autre sens et on émince vaillamment.

Au tour des mirabelles de se faire dénoyauter .

Dans une casserole on met de l’huile, 50 g de miel et un peu de gingembre en poudre à chauffer.

On ajoute bien vite les oignons et on fait suer 2 minutes avec une pincée de sel.

On rajoute les mirabelles et on laisse cuire 5 minutes en vérifiant que ça n’accroche pas trop.

On déglace alors avec 15 cl de bière brune du Plan B, on n’oublie pas de saler et de poivrer et on laisse cuire tranquillement en mélangeant de temps en temps.

 

IMG_2039

On passe à la farce :

On taille, dans l’ordre ou dans le désordre :

•             Un petit oignon ciselé bien fin

•             Une ou deux petites carottes lavées et épluchées en tous petits dés et pas en gros rondins…

•             Quelques haricots verts bien frais (en saison)

•             Deux pommes de terre cuites et épluchées

•             Un peu de piment vert

•             Un ou deux centimètres de gingembre frais épluché

On écosse une poignée de petits pois (ou on laisse décongeler quelques survivants du printemps passé…)

On coupe de petits dés 100g de saint-nectaire.

 

Dans une sauteuse, on met à chauffer une cuillère de ghee et on y fait sauter l'oignon, le gingembre et le piment 2 minutes à feu vif.

Au tour des haricots verts 3 minutes à feu doux et on n’oublie pas de mélanger.

Puis les carottes et les petits pois, on assaisonne et on continue la cuisson 5 minutes.                

               

Hors du feu, on rajoute les pommes de terre et le saint-nectaire.

On vérifie l’assaisonnement et on rajoute deux pressions de Brum’ cumin (ou du cumin tout bête).

 

Atelier pliage et découpage:     

On étale la pâte à samoussa bien finement sur un plan de travail bien fariné. Avec un emporte-pièce ou un cercle à pâtisserie, on découpe des cercles sur lesquels on dépose une cuillère de farce.          

À l'aide d'un pinceau, on enduit d'eau les bords de la pâte. Et là, deux écoles : soit on replie en demi-lune ou on colle un deuxième cercle sur le premier. Tâchez de bien fermer hermétiquement les samossas. Et on enchaîne…

 

Cuisson et fignolages :

On fait chauffer l'huile dans une friteuse ou une sauteuse.

Lorsqu’elle est bien chaude, on y on plonge au fur et à mesure les samoussas et on les retourne pour qu’ils dorent des deux côtés.

Et on les dépose sur du papier absorbant.

 

Un peu de salade, une cuillère de chutney, trois samoussas, un peu d’huile de noix et de vinaigre de cidre…

 

Oui, ça demande un peu de temps, et ça se dévore en un rien de temps, mais cela vaut la peine n'est-ce pas?!

Et en prime, quelques photos du cours, prises par Sonia Lopez Calleja, Vin de Presse.

255383_340257196062416_1863481047_n

387096_340259099395559_1726045281_n

530020_340259059395563_111481537_n

576011_340257022729100_1253850500_n