Une nouvelle étape dans mon parcours de "passeuse de traditions culinaires": passage hier dans l'émission "Tous en cuisine" de France Bleue Auvergne, présentée par Philippe Viallon.

Car si vous ne le savez pas déjà, je me suis enfin lancée: je ne suis plus "maman en congé parental"; je suis super maman-créatrice d'entreprise, cuisinière, chroniqueuse radio, blogueuse, militante slowfood à mes heures perdues, serveuse pour assurer le quotidien, j'en passe et des meilleurs...

En espérant que la charge de travail ne soit pas démentiellement démesurée pour moi...

Ce qui est encore probable...

Et que mes crevettes et mon homme ne me mettent pas à la porte pour abandons de poste maternel trop fréquents.

Bien. Ceci dit, revenons à nos lentilles...

Pour un premier passage sur France Bleue (parce qu'il y en a un autre de prévu le 27 mars, tellement ça s'est bien passé!), et même si nous venions surtout avec Sarah Boivin présenter le CRESNA, avec lequel je collabore depuis le lancement de La Table de Clémence et même avant; je ne pouvais manquer de faire un gros clin d'oeil (genre, la bouche défigurée en même temps, tellement tu clignes fort de la paupière) à mon association de coeur: Slowfood Volcaniac.

J'ai donc choisi de cuisiner les sentinelles auvergnates: la lentille blonde de Saint-Flour (ou de la Planèze si vous préférez...) et le Salers Tradition Salers, de chez Môsieur Nivesse. Bon, pour le tradition Salers, z'étaient en rupture de stock... Mais ça, on ne le dira pas...

En tout cas, penchez-vous sur l'histoire de la lentille blonde, comment elle a été réintroduite de façon quasi miraculeuse et très scientifique, et comment elle fait renaître tout un territoire.

"La recette!" me direz-vous, la voici-la voilà, goutée et approuvée par tous les badauds du Marché Saint-Pierre.

Photo clemenceplat 004

Crème de lentilles

Pour 4 personnes :

200 g de lentilles blondes

2 carottes

1 branche de céleri

Ail des ours

15 cl de crème fraîche liquide

Sel

Poivre noir du moulin

 

Laver les carottes et la branche de céleri. Les détailler en morceaux.

Réunir lentilles rincées, ail des ours (séché : 2 cuillères à soupe…) carottes et céleri dans une casserole, couvrir d’eau (1 litre environ).

Une fois l’ébullition atteinte, couvrir en partie et laisser mijoter à feu doux pendant 4 mn.

Mixer les lentilles cuites avec leur jus de cuisson.

Ajouter la crème fraîche, saler, poivrer, puis bien mélanger.

Réchauffer à feu très doux, en mélangeant régulièrement la préparation.

 

Petit Conseil: A défaut d'ail des ours, ail sauvage qui pousse dans nos campagnes et qu'en bonne citadine un peu bigleuse, j'achète en sec à Véronique Vaudable, cueilleuse de simple qui tourne dans les AMAPs auvergnates; utilisez une gousse d'ail toute bête.

Tuiles à lentille blonde au salers tradition

 Adapté de François Gagnaire, chef du restaurant François Gagnaire, Le Puy-en-Velay

160 g de farine de lentilles blondes 

4 à 5 blancs d'œuf

90 g de sucre

125 g de beurre fondu

5 g de sel

Copeaux de salers

Mélangez les éléments secs puis ajoutez les blancs d'œuf puis le beurre fondu et laisser reposer une bonne heure.

Etaler la pâte avec une cuillère à soupe  en une trentaine de petits tas réguliers et suffisamment espacés sur un silpat ou une feuille de papier sulfurisé.

Enfourner 10 min environ à 200 °C (surveillez la coloration naissante). A mi-cuisson, parsemez de quelques copeaux de salers tradition puis les décoller, dès la sortie du four, pour les façonner en forme de tuiles sur un rouleau à pâtisserie.

 

Pour le dressage :

Truite fumée d’Auvergne (ou locale si vous n'avez pas la chance d'habiter chez nous...)

 

Servez une belle assiette de crème de lentilles, Posez une tuile par-dessus et quelques effilochées de truite fumée (d’Auvergne !) à cheval entre la tuile et la crème.

Photo clemence 002

Sarh Boivin et moi à l'issue de l'émission...

Si cette recette vous a plu et que vous souhaitez vous tenir au courant de mes prochains cours, de mes nouvelles recettes et de plein d'autres choses qui ne tournent pas qu'autour de mon nombril, rejoignez-moi sur ma page Facebook: La Table de Clémence