Déjà fin mars ! Ça fait un mois que je ne donne plus signe de vie sur la toile exigeante de la blogosphère… pas encore d’avis de recherche, de policiers frappant à ma porte, de héros bravant la pluie et les nombreux étages pour apercevoir rien qu’une seule de mes paupières battantes… JE NE COMPRENDS PAS ! Ce n’est vraiment pas la peine de se donner du mal pour si peu de considération ! Je vous jure…

Ce n’est pas grave, je ne vous en veux pas, je sais bien qu’on est tous très occupé… Moi la première ! Sinon, je vous aurais inondés de recettes, billets doux et (bons) mots…  Mais je commence à penser doucement à l’après pouponnage intensif et à mettre un peu de liant dans toutes mes occupations hétéroclites mais pas tant que ça… Cuisine, blog, radio, slowfood, bio, local, tout se met en place peu à peu… de rencontre en rencontre, je force les opportunités pour pouvoir un jour vous mitonner pour de vrai de bons petits plats. Si j’ai tout quitté à un moment donné, c’est dans ce but-là après tout ! Mes filles sont maintenant vaccinées (à défaut d’être majeures…) alors je me recentre sur mes projets perso.

Et ça prend du temps de cerner le projet, d’étudier la demande, chercher un lieu, contacter des fournisseurs potentiels, combler ses lacunes, tout en changeant les couches  et en faisant chauffer le babycook !

Surtout que « moment coup de gueule », quand tu es en congés parental, tu n’as pas le droit de penser avenir, à part celui de tes enfants… Pas de formations proposées, obligation de biaiser pour devenir demandeur d’emploi pour créer plus facilement avec des soutiens adaptés. Alors qu’on a le temps de changer et d’évoluer pendant le congés parental et d’aspirer à autre chose qu’à reprendre un emploi que l’on sait de toute façon avoir été repris par quelqu’un d’autre…

Je crie donc vive le congé parental mais vivement une réforme pour qu’il soit non plus le reflet d’une vision pétainiste de la société mais une avancée pour les femmes modernes.

 

Sur ces bonnes paroles, je reviens à mavision passéiste de l’alimentation… Mon petit militantisme de bouts de ficelle, mais que je sais en vérité capital pour notre futur.

Fin mars, c’est le bon moment pour vous mettre en écoute l’émission diffusée début mars (cliquez pour ouvrir), n’est-ce pas ? Ça vous remettra dans le bain pour écouter la suivante samedi matin (2 Avril) à 8h30 sur RCF Puy de Dôme

Non mais, le sujet reste d’actualité : les AMAP et l’association Aquaveyre qui lutte pour la préservation de l’environnement à Aydat. J’étais très contente du résultat, ça devient écoutable tout ça !

Sur ce, je retourne laver mes biberons…