Enfin une matinée en tête à tête avec mon ordinateur chéri : Ma gamba s’ébat gentiment dans les eaux lointaines et surveillées de la halte-garderie et mon petit bouquet ne risque pas de s’envoler, cloîtrée dans son parc avec Sophie.

Pour les non-initiés : Sophie est le nom imposé à tous les enfants par la marque Vulli pour leur girafe qui fait pouet-pouet. Impossible de déroger à la règle : point de Gertrude, ni d’Aglaé, ni même Hector, qui sait ? Qui a décrété qu’il s’agissait d’une demoiselle ? Dès l’apparition des premières dents, l’imagination de nos bambins est cadrée, normée, brimée ! C’est pour cela que Noël prochain, ce sera des oranges pour tout le monde, des boîtes en cartons et des bouts de ficelles ! Sus à la consommation et au formatage intellectuel ! (Suis-je vraiment crédible ?)

Voici donc venu le moment tant attendu par ma maman, celui de vous dévoiler la recette des gougères : enfin elle n’aura plus besoin de moi pour agrémenter ses apéros, enfin elle sera libre d’épater ses copines du Lions et d’ailleurs quand il lui chante, sans dépendre de ma souveraine volonté. En parlant souveraineté, et Lions et copines : toutes mes pensées pour les tunisiens qui font preuve actuellement d’un courage et d’une détermination qui force l’admiration.

Après cette petite parenthèse, revenons comme nous pouvons à nos gougères : petite, j’en préparais comme je pouvais, en suivant les instructions de ma petite bible: un livre de cuisine pour enfants... Ma maman m’en réclame depuis de temps en temps comme s’il s’agissait du fin du fin. Les cours de cuisine aidant, ma technique s’est un rien améliorée, et je peux maintenant en partager la recette avec vous sans craindre le ratage systématique.

Pour ceux qui ne connaissent pas, les gougères, ce sont juste des petits choux dans lesquels on ajoute du fromage. A la base, ça se présente en grosse couronne, comme le Saint Honoré, mais c’est tellement plus mignon en petits choux !

Préparer la pâte, franchement, ce n’est pas très compliqué et ça ne prend pas plus de 10 minutes… Il suffit de bien respecter les proportions et quelques conseils. Ensuite, avoir un peu de matériel, ça aide : des plaques à pâtisserie, des tapis en silicone, des poches à douilles et un pinceau.

Après, c’est un peu de surveillance, pendant que ça cuit, c’est tout.

P1000200__2_

POUR UNE QUARANTAINE DE PETITS CHOUX

125 ml d’eau

125 ml de lait

100 g de beurre

125 g de farine

4 œufs

100 g de gruyère râpé

Sel/poivre

Curry ou colombo ou muscade

1 jaune d’œuf pour la dorure

 

Dès le départ, préparez et pesez tous vos ingrédients pour ne pas avoir à courir ailleurs. Mesurez l’eau et le lait dans une casserole et ajoutez le beurre en petites parcelles (pour qu’ébullition et fusion se fassent en même temps). Sortez un saladier pour le moment voulu. Pesez et tamisez votre farine sur une feuille de papier sulfurisé.

Mettez alors la casserole sur feu moyen pour passer aux choses sérieuses.

Lorsque le beurre est fondu, hors du feu, versez la farine d’un coup d’un seul et remuez fermement avec une bonne spatule en raclant bien le fond pour écraser tous les potentiels grumeaux avant qu’ils ne se manifestent. Quand l’appareil est bien lisse, on retourne sur le feu, moyen toujours, pour dessécher la détrempe : on racle le fond et coupe la masse avec la spatule sans s’arrêter pendant 3 bonnes minutes (minimum syndical…) : le but du jeu, faire s’évaporer le maximum de liquide et donc faire rentrer en contact à chaque fois une fine surface d’appareil avec la chaleur au fond de la casserole, sans la laisser trop longtemps : c’est normal que ça accroche un peu : l’essentiel, c’est que ça ne brûle pas. On travaille le bras et le poignet et on ne se plaint pas !!!

Débarrassez alors dans le saladier et incorporez les œufs un à un avec la spatule toujours. Quand vous serez plus familier avec la pâte à choux, vous pourrez casser et fouetter le dernier œuf dans un petit bol pour ajuster au mieux la quantité d’œuf pour une consistance parfaite de pâte.

On ajoute maintenant le gruyère et l’assaisonnement : ne lésinez pas sur le sel, le poivre et les épices : il faut que ça ait du goût !

Préchauffez enfin votre four à 210°C. Le temps de coucher les choux, il sera chaud !

Remplissez votre poche à douille dans laquelle vous avez préalablement inséré une douille de 8mm de diamètre (ou 10, je ne me formaliserai pas !), avec votre pâte à choux au fromage. Pour que ce soit plus facile, retournez le haut de la poche (comme un revers sur une botte) sur votre main ouverte en L. Ne mettez peut-être pas tout d’un coup, la poche doit être facilement maniable. Posez alors la poche à plat sur le plan de travail et avec le flan de la main, poussez toute la pâte vers la douille, sans laisser de bulles d’air. Reprenez la poche en main et entortillez le haut de la poche jusqu’à l’appareil pour qu’un petit tour de poche en plus vous permette de faire descendre la pâte.

Vous êtes prêt à coucher les choux !

P1000193__2_

La poche doit être bien à la verticale de la plaque recouverte de papier sulfu ou mieux d’un tapis en silicone. On pousse le chou, pas trop gros non plus, sans tourner, ni bouger et bien au ras de la plaque. Quand on a atteint la grosseur désirée, on arrête de pousser puis on soulève la poche en faisant un petit tour, très léger, dans le chou. On entortille un peu plus le haut de la poche, et on repart…

Séparez suffisamment les petits choux pour qu’ils aient la place de se développer.

Avec le jaune d’œuf coupé avec une cuillère d’eau et battu, on dore les petits choux sans en faire couler partout, pour qu’ils puissent un peu monter. Un petit coup de pinceau et le tour est joué.

Enfin, on prend une fourchette et avec le dos de celle-ci, on quadrille très légèrement chaque chou (histoire de bien écraser la pointe qui peut être restée ).

Et on enfourne, à mi-hauteur, pour ¼ d’heure (quand ils sont bien dorés). Entrouvrez alors le four et laissez vos gougères sécher 5 minutes de plus.

Sortez enfin vos petits choux et laissez-les refroidir sur grille.

Personnellement, je préfère cuire plaque par plaque même si j’ai une confiance absolue en mon four…

P1000198