La semaine dernière, j’ai eu la chance de recevoir dans ma boîte aux lettres un très joli cadeau : Tupperware m’envoie, pour que je puisse les essayer tout à loisir, des nouveaux moules en silicone pour concocter des mini-« tout ce que je veux » : cannelés, muffins, tartelettes et cakes, déclinables à l’envie. J’étais déjà tout excitée en ouvrant mon paquet. Bien sûr, j’ai déjà quelques plaques de moules en silicone, mais j’hésitais toujours dans les rayons cuisine à craquer pour des moules à cannelés. J’adore ces petites mignardises mais de là à investir dans des moules que je n’utiliserais qu’une fois l’an… Là, je n’ai pas eu à le faire, mais les quelques extraits du livre Les Mini dont la responsable des relations presse de Tupperware accompagnait  le colis, donnent d’autres idées de mini-cannelés, pour l’apéro par exemple… de quoi se laisser tenter plus sereinement et laisser divaguer son imagination créative.

012__3_

Enfin, venons-en à l’essentiel : les cannelés, histoire que vous aussi vous puissiez utiliser dignement vos jolis moules… Pour moi, ils évoquent les vacances dans les Landes, les marchés colorés sous un soleil de plomb à Maubuisson. Encore une petite madeleine de Proust que nous savourions quand nos mamans prenaient le café. Les recettes de cannelés sont en Gironde des secrets bien gardés, les tours de main ne sont jamais révélés aux non-initiés.

Aussi ai-je attendu mon apprentissage pour en faire à mon tour. Dans le restaurant où je travaillais, nous proposions des mignardises maison et le chef fouillait régulièrement dans ses bibles de jeune arpette pour retrouver les bases de pâtisserie qu’on lui avait appris à Toulouse bien longtemps auparavant.

J’ai gardé précieusement toutes mes notes et les ai ressorties pour étrenner mes moules. Ce sont les adeptes de la séance du jeudi-soir qui ont eu la primeur de ces petits cannelés (ou presque, car je n’ai pas résisté à en croquer deux ou trois au sortir du four…), car si entre amis nous testons tour à tour tous les pizzaiolos clermontois devant un nouvel épisode de la dernière saison de Lost (chacun ses défauts...), nous ne nous refusons cependant pas de savoureux petits extras en apéro ou en dessert, grâce au « Clan Ephémère des Femmes Enceintes et Décomplexées Peu Rétives aux Excès de Sucres et de Graisses » (le CEFEDEPRESG). Ainsi, hier, avant les pizzas,  c’était sablés au parmesan, caviar de tournesol et  houmous, magnifiquement reproduits selon mes recettes par notre charmante hôtesse; et après, juste quelques  gentils petits brownies et des cannelés pour être bien sûr de dormir d’un sommeil de plomb.

Les cannelés sont élastiques à souhait, bien ambrés à l’extérieur et crémeux à l’intérieur. On n’en fait qu’une délicieuse bouchée. A refaire sans modération, surtout que ce n’est vraiment pas sorcier, contrairement à ce que je pouvais croire.

 

Pour une quarantaine de mini-cannelés006__2_

 

2 jaunes d’œuf

1 œuf entier

200g de sucre

½ litre de lait

1 gousse de vanille

2 c/ à soupe de rhum brun

1 c/ à soupe d’huile d’arachide ou de tournesol

125g de farine tamisée

 

Mettez à bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue et grattée. Pendant ce temps, fouettez les jaunes et l’œuf avec le sucre. Versez dessus le lait vanillé et fouettez encore. Remettez sur le feu et tournez jusqu’à reprise de l’ébullition. Cuisez comme une crème anglaise quoi…

Sortez alors du feu et passez au chinois dans un saladier pour récupérer la gousse de vanille (rincez-la et faites-la sécher avant de l’enfouir dans du sucre pour qu’il prenne son parfum délicat… Rien ne se perd, tout se récupère.). Ajoutez le rhum et laissez refroidir.

Préchauffez votre four à chaleur tournante à 190°C (200°C pour un four à chaleur statique).

Incorporez dans votre crème la farine tamisée et l’huile. Coulez la préparation dans les petits moules à cannelés (ne remplissez que jusqu’aux deux tiers) et enfournez pour 45 minutes.

 

L’odeur qui se répand dans votre cuisine est insoutenable, je vous préviens. Attachez-vous les mains pour résister à la tentation d’ouvrir le four en cours de route.