Brrr !!! Quel froid de canard aujourd’hui mes petits agneaux ! J’en ai la chair de poule ; j’ai dû me déguiser en ourse polaire pour traîner mes pattes jusqu’au marché. D’ailleurs, là-haut à part mes chouchous, il n’y avait pas grand monde. Ils ont sûrement préféré faire cou-couche panier pa-pattes en rond dans leurs tanières respectives. Et ils ont eu rudement raison !

Enfin, me voilà rentrée au chaud ; ma petite gallinette est à la crèche, ravie de pouvoir jouer avec d’autres petits loupiots tout prêts à lui refiler à nouveau de mignons petits microbes qui reviendront bientôt coloniser la maison… Du bonheur, quoi !

Alors pour se donner des forces, on va se concocter des burritos, que, même si je ne suis jamais allée au Mexique, je suis sûre qu’ils sont aussi bons que là-bas, non mais ! J’ai suffisamment regardé Zorro et Speedy Gonzalez, pour ne pas avoir de leçons à recevoir d’une Jennifer Lopez ou d’une Eva Longoria quelconque ! (ndlr : je m’excuse dès à présent pour cette envolée ridicule qui montre juste mon manque de culture sur le Mexique… Mais l’auteur tient à préciser qu’elle a plusieurs fois déjeuné dans des restaurants Tex-Mex, et qu’elle bave devant de belles enchilladas…).

Ce que je n’ai pas eu le courage de faire, ce sont les tortillas… Mais je me suis promis de m’y mettre, histoire de voir. Du coup, c’est vraiment un plat express, plutôt équilibré et économique. Pour avoir un bon apport en vitamines et minéraux, j’ai accompagné ces burritos d’une salade courgette et brocoli cru. On en redemande !

POUR 4 PERSONNES

8 tortillas de maïs

2 escalopes de poulet

1 oignon

1 poivron rouge

1 boîte de tomates concassées

1 piment oiseau (par exemple, ou tabasco…)

1 c/ à soupe de ketchup

1 c/ à soupe de sucre

1 gousse d’ail

Sel/poivre002__2_

Cumin, paprika

Huile d’olive

2 ou 3 feuilles de salade

Un peu de comté ou de gruyère…

· Pour la sauce :

Crème liquide (10 cl environ)

Ricotta (100 à 150 g)

Sel/poivre

· Pour la salade courgette et brocoli

1 courgette

½ fleur de  brocoli bien verte

Le jus d’un citron

Huile d’olive

Sel/poivre

Gingembre en poudre.

Commençons par la sauce tomate : en hiver, je n’achète pas de tomates, par principe (auquel j’ai fait une exception le week-end dernier pour une soirée crêpes, la mort dans l’âme…). Les boîtes de tomates concassées font alors très bien l’affaire. A la belle saison, vous pourrez joyeusement foncer sur de la tomate fraîche, gorgée de soleil et qui aura l’accent chantant de votre région ! Là, c’est option cuisine du placard (ou presque) quand on veut sortir de l’ordinaire avec des trucs très ordinaires…

Donc, on reprend : on épluche l’oignon et on le cisèle (on fait des petits cubes, si on y arrive pas, on hache, tout bêtement…). Et hop, dans une sauteuse bien chaude et bien huilée. Pendant que ça sue doucement, on lave le poivron, on le coupe en deux, on enlève les graines et on détaille en petites lanières ou en petits dés. Zou avec l’oignon ! A l’ail maintenant : après l’avoir épluché et dégermé, on le presse ou on l’écrase et on le met avec ses petits copains. Evidemment on mélange, on compte trois ou quatre minutes et on ajoute la boîte de tomates concassées, le ketchup, le sucre, les épices à volonté, du sel et du poivre. Rajoutez peut-être un peu d’eau pour pas que ça dessèche trop vite. Laissez mijoter une dizaine de minutes. Pour le piment, prenez celui auquel vous êtes habitué : nous, des amis nous ont ramené d’un voyage des piments oiseaux (à repérer et à enlever de la sauce avant la fin, pour éviter les mauvaises surprises) mais du piment doux ou fort en poudre, du tabasco ou autre feront bien l’affaire.

Jetez-vous ensuite dans la préparation de la salade. Lavez courgette et brocoli. Taillez la première en petits dés et détaillez le second en toutes petites fleurs ; quant à son pied, épluchez-le un peu et coupez la chair en petits morceaux. Assaisonnez avec le sel, le poivre, du gingembre, du jus de citron et de l’huile d’olive.

Au poulet ! Détaillez les escalopes en petits morceaux (mangeables en une bouchée…). Débarrassez momentanément la sauce tomate dans un récipient pour récupérer la sauteuse. Un coup d’eau léger, on essuie, à nouveau un peu d’huile d’olive et sur le feu bien vif. Quand ça vous paraît bien chaud, jetez dans la sauteuse le poulet. Faites revenir trois ou quatre minutes en remuant en ajoutez la sauce. Baissez le feu et laissez cuire deux trois minutes ensemble.

Pour la sauce : j’ai mélangé ricotta et crème avec un peu de sel et poivre, parce que je n’avais que ça dans mon frigo, mais du fromage blanc crémé ou du yaourt grec ferait bien l’affaire aussi.

Allez c’est parti, on dresse. Les pliages sont même indiqués sur l’emballage des tortillas ! Etalez les galettes, posez au centre un peu de salade déchirée, deux, trois cuillères de garniture, une tranchette de gruyère ou de comté (ou à défaut, du gruyère râpé…) et repliez. Avec un cure-dent, tenez le tout.

Pour une jolie assiette, faites un trait de sauce, comptez deux burritos par personne, et rajoutez un cercle de salade de courgette.

Vous aurez bien compris que la salade et la sauce sont en option mais l’une et l’autre apporte fraîcheur et bonne conscience. On peut alors se permettre d'y mettre les doigts et de savourer en en faisant dégouliner de partout. Hmmm!