Pas facile de se dégager un peu de temps entre deux tétées… Romane mange comme quatre et ses menus sont si peu variés qu’ils ne méritent pas vraiment un billet !

Alors petit retour en arrière, pour vous faire partager notre menu de Noël, alors même que j’avais encore un ventre bien rond et des nuits paisibles…

Ce fut pour nous l’occasion d’un petit dîner en amoureux, comme souvent remarquez, mais avec cette fois la ferme conviction que ce serait un des derniers avant longtemps. Il avait donc une saveur toute particulière, alliant nostalgie et impatience, aussi près que nous étions alors de rencontrer celle que nous avions attendue pendant 8 mois.

J’ai donc voulu proposer à nos papilles exigeantes un plat adapté à ce mélange de sentiments opposés, un plat aigre-doux, un plat un peu surprenant…

Mon amoureux avait émis le vif désir de manger du canard ; plus traditionnel, tu meurs… A moi de lui donner un air de fête.

La mangue est un compagnon maintenant classique du magret ; mais comme c’est de loin mon fruit préféré que je mangerais par charters entiers (et oui, ma conscience écologique a de nombreuses failles… Mais je me fouette en pensée à chaque fois que je cède à la tentation !), je me suis laissé aller à la facilité en essayant cependant de corser un peu l’exercice avec une marinade de mon invention.

Que dire ? On s’est régalé encore une fois et la citronnelle nous a entraînés vers des contrées inexplorées…

Pour 2 personnescuisine_428

1 magret de canard

1 grosse mangue

4 grains de poivre

5 cl de sauce soja

le jus d’1 orange

2 bâtons de citronnelle

5 cl d’huile de colza vierge

1 cuillère de sucre roux

L’après-midi, avant de vous préparer pour votre dîner galant, réunissez dans votre blender ou dans votre mixer les éléments de la marinade : le poivre, la sauce soja, l’orange pressée, les bâtons de citronnelle émincés et l’huile de colza. Laissez bien tourner pour obtenir un mélange assez homogène.

Coupez le magret en gros dés (pour vous faire une idée, j’en ai obtenu 24) que vous arroserez avec la marinade. Laissez ensuite reposer au frigo au moins une heure.

Plus tard dans la journée, coupez la mangue le long du noyau pour prélever les deux joues. Quadrillez avec un couteau pointu et à dent la chair sans cependant abîmer la peau. Une légère pression en dessous et vous obtiendrez de jolis dés en hérisson… C’est magique.

cuisine_419cuisine_422

Reprenez votre canard, pressez les dés pour retirer le surplus de marinade en faisant bien attention de la récupérer pour confectionner la sauce.

Il ne reste plus qu’à enfiler les perles sur des brochettes : quatre dés de mangue et quatre dés de canard en alternance. Rangez ensuite au frais votre œuvre.

Pour la sauce, résistez à la tentation et raclez sur la mangue toute la chair restante y compris celle qui se situe autour du noyau (vous pourrez quand même vous permettre de sucer le noyau…). Passez au blender la marinade et la chair sauvée d’un grignotage annoncé, ajoutez le sucre roux et rectifiez l’assaisonnement à votre convenance.

Le moment venu, mettez à chauffer la sauce à feu doux et dans une poêle sur feu vif, saisissez les brochettes 1 à 2 minutes sur chaque face en salant légèrement.

Deux brochettes suffiront, surtout qu’il vaut mieux ne pas trop surcharger l’estomac de son compagnon et garder un peu d’appétit pour la suite des évènements.

Cela vous permettra de vous refaire une tournée de brochette le lendemain à deux ou en solitaire, histoire de vous récompenser des efforts fournis la veille !