Dans la série, « les poivrons, j’adore ça, j’en mettrais même dans mon café », la dernière de la saison. C’est sûr qu’elle est déjà bien avancée et que ce n’est certainement pas dans les plaines de la Limagne que ces derniers poivrons ont trouvé leur milieu de culture adéquat… Pour ma défense, c’est une recette que j’ai faite il y a déjà deux semaines ; et puis le prix de ces petites bêtes était fort attractif, alors pourquoi les bouder après la longue route qu’elles ont faite depuis l’Espagne ? Au diable les principes juste pour cette fois, c’est pour toutes les fois où l’on a acheté local et pour amorcer la saison des légumes d’hiver avec un peu de soleil au cœur !

Pour ces adieux déchirants, rien de mieux que de les laisser dans leur plus simple appareil, me suis-je dit. C’est comme cela que les poivrons chantent le mieux à mon cœur : avec un filet d’huile d’olive.

Pour 4 personnes

5 poivrons rouges et verts

2 gousses d’ail

3 cuillères à soupe d’une

huile d’olive bien parfumée

fleur de sel

poivre du moulin

5 ou 6 tomates séchées

cuisine_230

Pour peler les poivrons, mettez votre four en position grill ; lavez vos poivrons puis ouvrez-les en deux en retirant le pédoncule, les graines et les parties blanches. Placez vos moitiés de poivron partie renflée vers le haut sur une plaque recouverte de papier d’aluminium et enfournez le plus haut possible. Lorsque la peau a bien cloqué et que les poivrons commencent à être noirs, sortez votre plaque et recouvrez de film alimentaire. La condensation qui va se former pendant que les poivrons refroidissent va vous permettre de les éplucher très facilement à la main.

Détaillez la chair en minces lamelles et placez-les dans un petit récipient. Pelez l’ail et écrasez-le ou coupez-le en tous petits dés. Saupoudrez-en les poivrons. Réalisez également une brunoise bien fine avec les tomates séchées et ajoutez-la aux lamelles rouges et vertes. Une pincée généreuse de fleur de sel, quelques tours de moulin à poivre, un joli filet d’une huile d’olive bien parfumée (j’ai sorti pour l’occasion mon huile d’olive crétoise )  et le tour est joué. Laissez mariner une heure ou deux et servez soit nature soit avec des filets d’anchois. Un pur délice !