Allez, je vous ressors des tiroirs un essai issu de mes intenses réflexions provoquées par les discussions avec ma sage-femme naturopathe et donc portée sur la nutrition. Forcément avec moi, elle a trouvé une oreille attentive. Mais ensuite, il faut que j’arrive à traduire le fruit de nos échanges en langage acceptable par le commun des mangeurs pour nous amener peu à peu, mon amoureux et moi, vers la voie de la raison et du « manger sain ».

Alors quand elle me dit : « le soir, il vaut mieux éviter les protéines animales, pour préparer le corps au sommeil », je traduis par « exit le plat de viande en sauce » mais j’ai du mal à faire une croix sur le fromage ou de malheureux petits œufs qui n’ont rien demandé à personne… Allez demander à une Auvergnate d’abandonner son plateau de fromages : ça ne se fait pas, c’est comme une religion chez nous ; Dans le sens inverse, un dîner plateau de fromages bien affinés et salade verte croquante, est pour moi « le must du must ». Déjà, je fais des infidélités à mon Cantal et à mon Saint Nectaire adorés pour acheter du fromage de brebis et de chèvre comme me l’a préconisé ma sage-femme (le lait de vache est moins digeste…), mais faut pas charrier non plus !

Et puis un homme ça se nourrit quand même ! Surtout que le mien il reste tout mince quoi que je lui fasse à manger. Ses parents vont finir par me traîner en justice si ça continue…

Non ! Je fais des efforts… mais en douceur. Déjà, on mange un bon bol de soupe tous les soirs (pour ça, il n’y a pas de soucis, on adore ça) mais avec du gruyère râpé dedans et un peu de crème épaisse (deux points en moins !), c’est quand même meilleur !

Ensuite, ce n’est pas une part de tarte feta et épinard qui va nous empêcher de dormir.

cuisine_171

Pour une jolie tarte

1 pâte brisée salée

(150g de farine

75 g de beurre

1 jaune d’œuf

5 cl d’eau

sel et curry)

500g d’épinards (environ)

une échalote

200 g de feta

3 œufs

10 cl de crème liquide

sel/poivre

origan (ou dictame)

Bien sûr, vous pouvez acheter votre pâte toute faite mais pour le temps que ça prend à confectionner, je ne comprends pas trop qu’on se prive du plaisir d’y mettre la main. Préparez-en en quantité si vous préférez et congelez des boules que vous sortirez en temps voulu. Dites-moi si vous trouvez une bonne pâte industrielle à 0.80 euros l’unité ; on en reparle ensuite…

Mettez la farine (tamisée c’est mieux) en puit dans un récipient. Ajoutez une pincée de sel et de curry (si vous aimez) puis coupez au centre votre beurre en petits morceaux. Ayez déjà près de vous le jaune d’œuf et un verre d’eau pour la suite des évènements. Avec le bout des doigts et le plat de la main, mélangez intimement beurre et farine, comme si vous vouliez faire s’écouler du sable entre vos paumes. Lorsque vous obtenez cette texture sablonneuse, versez l’œuf et l’eau et réunissez bien tout cela assez rapidement : il ne faut pas trop travailler la pâte brisée pour ne pas lui donner trop de corps. A vous de voir s’il faut un peu plus d’eau ou de farine. Farinez votre pâton, aplatissez-le légèrement et mettez-le au frais une vingtaine de minutes.

Préchauffez votre four à 180°C.

Pour celles qui on déjà leur pâte brisée (j’en fait partie, puisque je joue au petit écureuil congeleur), passons directement à la garniture… Bien sûr, on peut utiliser des épinards congelés (c’est ce que j’ai fait) que vous mettrez à cuire 8 minutes dans de l’eau bouillante salée, mais c’est quand même hyper fadasse. Rien ne vaut les épinards frais que vous laverez et dont vous ôterez les côtes. Un coup de beurre dans une grande marmite, l’échalote émincée à blondir et hop, les épinards bien égouttés. On sale, on poivre et l’énorme volume occupé par les jolies feuilles vertes diminue comme une peau de chagrin. Vous ne vous retrouvez qu’avec un petit fond mais autrement plus goûteux que vos épinards surgelés !

Si vous préférez quand même la première solution, égouttez bien vos épinards et rafraîchissez-les avec un courant d’eau froide pour conserver la couleur.

Coupez la feta en petits dés et battez les 3 œufs avec la crème liquide, du sel et du poivre.

cuisine_162Beurrez un moule à tarte et étalez votre pâte brisée : voyez mon beau rouleau dont je parlais à Ciorane une fois… 50 cm de long, faut pas me chercher lorsque je le manipule ! Chemisez votre moule et piquez le fond de tarte avec une fourchette sur toute sa surface. Répartissez vos épinards bien égouttés, puis vos dés de feta et recouvrez de l’appareil aux œufs. Saupoudrez d’origan ou de dictame et enfournez 40 minutes.

Un grand classique des blogs de cuisine j’avoue en version pâte brisée plutôt que feuilles de brick. C’est étonnant d’ailleurs à quel point ce mélange s’est imposé à toute les cuisinières de la toile… Est-ce que par hasard, il y aurait une relation avec le packaging des feuilles de brick certainement les plus vendues en France sur lequel on trouve une « tarte feuilletée épinard et feta » ? Le mystère reste entier….

Toujours est-il que le résultat est sympathique même si je ne me relèverais pas la nuit pour en manger (je vous ai dit en plus que j’avais utilisé des épinards surgelés, je pense qu’avec des frais, cela aurait été 100 fois meilleur…)