cuisine_172Il fallait bien un dessert après ce petit curry entre amis… Je sais bien que je ne devrais pas me creuser la tête pour si peu et qu’ils ne sont pas là pour commencer une tournée des grands ducs, mais que puis-j’y faire, je suis comme ça, j’adore tester des choses nouvelles et voir dans les yeux de mes convives ce petit frétillement de plaisir accompagné d’un silence révélateur… ça me met dans tous mes états !

Et je viens de voir qu’il y a un concours de recettes sur la citrouille sur 750g… ça me tente bien tout ça, je laisse mon esprit vagabonder autour du potiron, potimarron, butternut, courge spaghetti (ce n’est pas ma favorite). Allez, je me lance dans une verrine avec du potimarron. Mais il faudrait contrebalancer son côté long en bouche, un peu trop purée de châtaigne parfois (je ne sais pas si vous me suivez bien…) avec un côté acide : le pamplemousse serait parfait. Il apportera un peu plus de caractère que l’orange, trop gentillette pour faire le poids !

Pour 6 coupes cuisine_177

500g de potimarron non épluché

100g de sucre

15 cl de jus de pamplemousse frais

1 c. à café de cannelle

le zeste du pamplemousse

50 g de sucre (environ)

250g de mascarpone

3 œufs

80g de sucre

12 spéculoos

Commencez par vous occuper des zestes de pamplemousse : lavez la bête, coupez les 2 entames et levez à l’économe les zestes. Recoupez-les en bandes régulières de 3 mm de large environ. Faites-les blanchir 3 fois en démarrant à l’eau froide dans une petite casserole(laissez bouillir 2 minutes à chaque fois). La première fois, ajoutez une pincée de sel. Egouttez et pesez vos zestes. Dans votre petite casserole, mettez le poids des zestes en sucre et 10 cl d’eau. Faites bouillir 2 ou 3 minutes et plongez vos zestes. Laissez bouillir encore 5 minutes puis couvrez et attendez 20 minutes avant de découvrir et remettre à bouillir 5 minutes. Renouvelez l’opération de couvrir, attendre et remettre à bouillir 2 ou 3 fois, jusqu’à ce que les zestes soient translucides et que le sirop se soit presque totalement évaporé. Egouttez alors les zestes et rangez les sur une grille pour qu’ils sèchent gentiment. Ça peut paraître long mais on a tout loisir de faire autre chose pendant ce temps-là ! et puis profitez-en pour en faire d’avantage : les fêtes de Noël approchent et des orangettes au chocolat, c’est délicieux !

Lavez et évidez le potimarron, coupez-le en gros dés en gardant la peau. Elle est comestible et elle va foncer la couleur de votre compotée de manière irrésistible… Placez les morceaux dans une casserole et recouvrez à fleur d’eau. Ajoutez une pincée de sel et faites bouillir. Laissez cuire 15 à 20 minutes jusqu’à ce qu’un couteau s’enfonce sans soucis dans la chair. Egouttez alors et passez au moulin à légume (ou au mixer si vraiment vous préférez !) directement dans la casserole que vous venez d’utiliser (pas de vaisselle superflue, c’est mon credo !). Ajoutez le jus de pamplemousse, le sucre et la cannelle et mettez à cuire à feu doux une dizaine de minutes (attention ! si vous ne remuez pas, vous allez avoir des explosions de bulles de potimarron partout sur votre mur!). Débarrassez et laissez refroidir à température ambiante. C’est déjà délicieux comme cela !

Lorsque votre compotée est froide, vous pouvez vous attaquer à la mousse mascarpone : Commencez par clarifier vos œufs : séparez les blancs des jaunes dans 2 saladiers. Montez les blancs en une belle neige ferme. Puis ajoutez aux jaunes le sucre et utilisez votre batteur pour les fouetter ensemble et obtenir un bel appareil bien blanc et mousseux. Continuez à fouetter en introduisant le mascarpone jusqu’à avoir un mélange bien homogène. Il ne reste plus qu’à réunir les blancs et les jaunes avec une spatule bien souple pour ne pas casser la neige.

Passons au montage final ! Le mieux étant d’utiliser des poches jetables pour éviter toute bavure, mais à défaut, la cuillère fera très bien son office… Commencez par casser au fond des verres un spéculoos (2 si vous êtes très gourmand) puis recouvrez d’une couche de compotée au potimarron suivie d’une couche de crème mascarpone, à nouveau un spéculoos en morceaux puis une couche de potimarron et terminez par la crème mascarpone. Laissez prendre au frais 2 heures minimum.

Au moment de servir, décorez avec vos zestes de pamplemousse. Au jeu des devinettes, vous pourrez facilement surprendre vos invités !

Quand j’ai fait ses verrines, j’avais aromatisé la crème avec de l’extrait d’amande amère, c’est pas mal mais je trouve que ça dénature un peu le goût de la compotée… Par contre, je pense qu’un peu de poudre de pralin ne devrait pas faire de mal dans cette mousse… A vous de voir !

Le résultat final était un peut trop sucré à mon goût, c’est pourquoi je vous donne ici une version déjà édulcorée : j’espère que j’ai suffisamment diminué les doses pour que vous puissiez vous régaler… Enfin, de toute façon, même dans la première version, les coupes ont été finies sans problème !