"Poivrons_Luc_ViatourLa dernière fois, au marché de beaucoup d’I beaucoup d’O, j’ai acheté… des poivrons, qui pour une fois étaient plus près des 2 euros le kilo que des 3. J’ai évidemment sauté sur l’occasion : je raffole de leur saveur sucrée et de leur couleur rouge sang, ils m’évoquent la pasion et la chaleur méditerranéenne. Un coup sous le grill et ce sont les danseuses de flamenco qui font voler leurs robes à froufrous. C’est une bouffée de chaleur supplémentaire en ces jours pluvieux qui paraissent ne jamais vouloir finir… Et puis comme dit Monsieur Wikipédia :

«  Le poivron est bon pour la mémoire. Il contient une substance la lutéoline qui agit en activant des circuits neuronaux impliqués dans l'apprentissage. Le poivron est aussi une source d'anticancer : les capsiates sont des substances chimiques dans le poivron qui peuvent provoquer la mort des cellules tumorales et ainsi permettre d'éviter le développement des tumeurs cancéreuses. Les capsiates sont très proches des capsinoïdes contenues dans le piment et elles ont le même effet. »

Je me retrouve donc avec tout un stock de ces merveilleuses bébêtes à passer. J’ai d’abord commencé par tous les mettre sous le grill pour leur enlever la peau avant de leur trouver un sort plus approprié. Quand ils ont bien cloqué et tourné noirs, je les ai recouverts de film alimentaire pour que la condensation face son œuvre. Enfin, posée devant un épisode de « The L world » (série géniale dont une copine compatissante m’a prêté 3 saisons pour occuper mes longues mais si agréables journées d’arrêtée du travail), je les ai passés en revue un à un en faisant disparaître toute trace de leur peau indigeste.

Les poivrons étaient fin prêts, gisants dans leur boîte plastique, totalement à ma merci !cuisine_107

Pour une dizaine de samousas

5 feuilles de brick

du beurre clarifié

200g de poivron rouge et vert

250g de ricotta

20g de parmesan râpé

un peu de persil plat

du dictame (ou de l’origan)

sel/poivre

Pour la sauce poivron

1 poivron rouge

10 cl de soja à cuisiner (ou crème)

sel/poivre

1 pointe de pâte de piment

Le beurre cuisine_116clarifié, ça peut paraître une invention bizarre sortie tout droit de l’imagination d’un chef tordu, mais en fait il ne présente que des avantages par rapport au beurre traditionnel: il se conserve très bien au frigo, il supporte mieux les températures élevées, il permet la coloration des aliments sans apporter de substances cancérigènes et surtout, il est plus digeste.

Comment l’obtenir ? Mettre très doucement à fondre votre beurre (sur une plaque électrique en position 1) puis retirer doucement tout le petit lait qui remonte avec une cuillère. Ce n’est pas si long que ça et vous pouvez en préparer pas mal à l’avance. En cuisine, lorsqu’on en prépare beaucoup, le petit lait reste en bas de la casserole, il suffit juste de récupérer le beurre au-dessus avec un pochon.

Bon, à nous la farce ! Réunissez dans un saladier la ricotta, le parmesan et les poivrons que vous avez préalablement cuisine_125coupés en brunoise (petits dés). Hachez délicatement le persil et ajoutez-le au mélange (si vous avez d’autres herbes n’hésitez pas ! Après dégustation, j’aurais bien vu un peu d’oseille pour corser le tout) ainsi que l’origan ou le dictame (si par hasard vous en avez ramené d’un récent voyage en Crète !), assaisonnez ; c’est prêt.

J’avais préparé ma mixture le matin pour le soir et l’avais réservée au frigo. Ce temps d’attente lui a permis de rendre l’eau superflue que je n’ai eu qu’à jeter avant de former les samousa.

On passe aux travaux pratiques d’origami : franchement facile, beaucoup plus que les rouleaux de printemps : suivez les instructions sur le paquet, c’est généralement indiqué. Coupez votre feuille de brick en deux, puis repliez le haut du disque vers le trait de coupe, badigeonnez de beurre clarifié réchauffé au pinceau puis déposez une cuillère de farce  vers la droite de la bande en faisant attention de garder assez de feuille libre pour pouvoir déjà plier une première fois un triangle. Il ne reste plus qu’à plier en emprisonnant la farce. Humidifiez légèrement avec un peu d’eau pour fermer l’enveloppe, un petit coup de beurre et déposez côté dernière pliure sur du papier sulfu en attendant de vous en servir. Petit coup de pinceau final, la poêle n’a jamais été aussi proche !

Pcuisine_130our colorer l’assiette et fournir de quoi faire trempette, j’ai improvisé une petite sauce pas désagréable du tout : dans le bol du blender, réunissez un poivron coupé en morceau, du soja onctueux (moins lourd que la crème liquide) et une pointe de couteau de pâte de piment. Assaisonnez et laissez bien tourner. Faites chauffer sur feu doux pendant que vous mettez à griller vos samousas. Si la sauce est trop épaisse, allongez avec un peu d’eau.

Dans une poêle bien chaude, disposez vos samousas et faites les colorer doucement sur feu moyen 3 minutes de chaque côté. Servez immédiatement avec un cordon de sauce poivron.

Voilà une jolie entrée si vous en présentez deux avec un peu de salade de jeunes pousses ; Pour nous deux, ça nous a fait un repas complet avec la bonne soupe poireaux-pommes de terre que j’avais également préparée.