Ben bis-donc, c’est pas si facile de se remettre dans le bain… Après s’être trempée tous les jours loin de chez soi ! Le frigo est désespérément vide en plus, vu qu’il a subi le grand tri des préparations aux départs. C’est pas folichon la vie d’un réfrigérateur abandonné : il ne lui reste plus que la compagnie des cornichons, des 4 œufs qu’on pourra toujours manger au retour, des 2 tomates qui n’ont pas trouvé de plat à leur goût et qui peut-être ne feront pas trop la grimace en nous revoyant.

Heureusement, j’avais un petit paquet de chutes de saumon fumé (moins chères  que de vraies tranches, et tirées de la même bête par définition), et des tagliatelles fraîches qui s’ennuyaient sur leur clayette.

J’ai donc pu improviser un petit plat bien roboratif pour mon petit cœur au bord de la sous-alimentation (les plateaux-repas dans l’avion, c’est vraiment pas fameux. Et c’est un euphémisme ! )

Pour 2 belles assiettes cuisine_039

(voir 3 ou 4 si on est raisonnable)

100g de saumon fumé (chûtes ou tranches)

2 tomates

8 pétales de tomates séchées

1 paquet de tagliatelles fraîches

20 à 30cl de crème liquide

1 petite cuillère de curcuma

des herbes (aneth, ciboulette ou basilic)

sel/ poivre

huile d’olive

du parmesan

C’est parti ! On commence par faire bouillir l’eau en grande quantité pour les pâtes, avec un peu de gros sel et pas d’huile d’olive surtout, ça empêcherait la sauce de se fixer sur les tagliatelles… Ce serait dommage !

Ensuite, on s’attaque aux tomates : un petit bain, puis on retire le pédoncule tout pas beau, et on coupe en petits dés. On les jette dans une poêle bien chaude ou chante déjà une cuillérée d’huile d’olive fruitée, un coup de sel et poivre et on baisse légèrement le feu. Après deux trois minutes, on rajoute la crème liquide (entière par pitié ! Sinon c’est de la flotte !), le curcuma           et les tomates séchées taillées en petits dés et on laisse mijoter le temps de recouper un peu le saumon fumé.

Normalement, c’est à ce moment là que l’eau se décide à bouillir, sinon on arrête la cuisson de la sauce avant qu’elle réduise de trop.

On jette alors les tagliatelles apeurées dans le bouillon pour 3 ou 4 minutes généralement et on ajoute le saumon dans la sauce sur feu doux. On touille un peu, avant de l’abandonner à son pas si triste sort et on cisèle ses herbes si on en a.

Egouttez évidemment les pâtes, remettez les dans leur gamelle avec un peu d’huile d’olive, la sauce et les herbes, on retoutouille à peine sur le feu et c’est prêt !

Apportez avec les assiettes un beau morceau de parmesan et avec l’économe, parsemez de lamelle de parmesan vos pâtes al dente…

Hmmm, les pâtes, c’est vraiment la meilleure invention de tous les temps !