Je ne sais pas si je suis très normale, mais la banane, ça ne m’a jamais trop rien dit… A part flambée, mais en ce moment, ça ne m’est pas trop recommandé, à mon GRAND désespoir ! Croyez-moi… Je crois que j’ai dû être traumatisée plus jeune par des essais de banane au jambon à la sauce tomate, idée tirée d’une improbable fiche cuisine ELLE.

Comme il faut manger des fruits et que mon amoureux n’en raffole pas dans leur simple appareil, j’achète pour lui des bananes, ou des fraises à la saison, ou encore les pêches en lui forçant la main…

Mais bien souvent, elles noircissent dans leur panière irrémédiablement. Elles me font pitié les pauvres, mais je peux encore moins les voir en peinture quand elles commencent à agoniser.

Heureusement, j’ai trouvé la recette miracle ! Dans un livre de pâtisserie anglais. C’est ma maman qui me l’avait offert il y a longtemps et j’ai mis un moment à mettre le nez dedans car la couverture n’était pas très sympathique et les gâteaux à l’intérieur paraissaient un peu trop spongieux et recouverts de trop de glaçages multicolores pour être honnêtes…

En vérité, le Grand Livre des Desserts, Pains et Tartes Salées chez Fioreditions est une bonne base pour s’exprimer en pâtisserie.  Le tout, c’est d’éviter la phase critique : « confectionnez le nappage avec du beurre, du fromage blanc et du sucre glace. » Rien que d’en parler, j’en frémis d’horreur.

Me voici donc devant la page du « gâteau à la banane », on était en train de rénover de fond en comble notre appart’ et mon homme, les copains et moi-même avions besoin de calories supplémentaires pour manier la spatule mais aussi pour lutter contre le froid ambiant ! J’ai un peu adapté cette recette trop sage à mon goût et ce gâteau est devenu pour nous notre carburant principal. Même moi, j’ai fini par me laisser convaincre…

Pour un moule à manqué.cuisine_058

125g de beurre

125g de sucre en poudre

2 œufs

4 ou 5 bananes bien mûres

125ml de lait

250 g de farine

1 sachet de levure

1 cuil. A café d’essence de vanille

1 cuil. A café de cannelle

1 bonne pincée de gingembre

une rasade de rhum

et toute épice qui vous tente

(quatre épice, badiane…)

Préchauffez votre four à 180°C.

Si vous ne vous êtes pas encore laissée convaincre par un moule en silicone (pour les seins je comprends, mais alors pour le moule ! courrez vite chez votre détaillant !) graissez votre moule.

Au batteur électrique, blanchissez le sucre avec le beurre bien mou coupé en morceaux jusqu’à ce que vous n’ayez plus de gros morceaux. Ajoutez alors les œufs et continuez à battre.

Dans un autre saladier, coupez à la main vos bananes, ajoutez le lait, le rhum, les épices, la vanille et mixez !

Transvasez cette purée dans votre premier mélange, touillez touillez (vous pouvez continuer au batteur, on ne dira rien…), et versez la farine avec la levure. Un dernier coup de fouet et ontransvase dans le moule.

Au four une heure. Humez-moi ce parfum ! Un délice… Attendez que le gâteau refroidisse un peu avant de vous régaler.

Je l’imaginerais bien servi un peu tiède avec une compotée d’ananas caramélisé avec une touche de vanille.